Législatives 2018 : La mise en place de la FOSE ne « remet pas en cause les missions traditionnelles des forces de défense et de sécurité »

0
281


Assurer en « toute neutralité » la sécurité des lieux de meeting ou de manifestations publiques pendant la campagne électorale, des bureaux de vote, des candidats, des commissions électorales, des chefs de partis politiques ainsi que du matériel électoral.
C’est l’une des missions principales de la nouvelle force de sécurité dénommé « Force Sécurité Elections 2018 » (FOSE 2018).
Mise à la disposition de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) dans le cadre des élections législatives du 20 décembre prochain, cette « force spéciale » se compose de 8000 hommes et femmes issus de la gendarmerie et de la police nationales.
Les agents de la FOSE, conformément au décret pris en Conseil des ministres le 28 août 2018 seront chargés de prendre toutes les mesures nécessaires pour rétablir l’ordre public en relation avec l’organisation des élections durant toutes les phases du processus électoral notamment le recensement, la campagne, les opérations de vote, le dépouillement et la proclamation des résultats.
Cette force est chargée aussi d’œuvrer au maintien de la paix ainsi que la sécurisation et la libre circulation des biens et des personnes sur toute l’étendue du territoire national.
La mise en place de la FOSE ne « remet pas en cause les missions traditionnelles des forces de défense et de sécurité », a tenu à préciser le gouvernement.
Christelle A.
 
afreepress
 

Laisser un commentaire