Les élections législatives de ce jeudi constituent « un coup pour rien », a qualifié Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson, coordinatrice de la coalition de l’opposition.

Les leaders de ce regroupement de 14 partis politiques de l’opposition n’ont pas présenté de listes pour ce scrutin. Ils dénoncent des « irrégularités » et exigent toujours « l’arrêt » du processus. Mercredi soir, ils ont appelé à une « mobilisation » pour empêcher le vote.

« Les élections d’aujourd’hui constituent un coup pour rien. Les togolais ont montré aujourd’hui, qu’ils sont souverain », a déclaré Mme Adjamagbo-Johnson, interrogée par radio Kanal Fm.

« Les Togolais ont préféré la guerre froide. Ils ont choisi de résister en restant chez eux. Le régime doit comprendre que le vote de ce jour est une erreur ».

« C’est une erreur et il n’est jamais trop tard de bien faire. Le régime viendra à de meilleur sentiment », a-t-elle ajouté.

Plus de 3 millions de togolais sont appelés aux urnes ce jeudi pour élire les 91 députés de la prochaine Assemble nationale, dans une ambiance tendue.

A Lomé, les opérations de vote pour les élections législatives, se déroulaient dans le calme à Lomé, mais avec une forte présence des forces de sécurité (gendarmes, policiers et militaires) à plusieurs endroits, a constaté l’Agence Savoir News.

Aucun incident n’est enregistré pour le moment dans le capitale togolaise. L’affluence dans les bureaux de vote, varie d’une localité à une autre.

Au total 850 candidats issus de 130 listes de 12 partis politiques et d’indépendants sont en lice pour ce scrutin. FIN
 
Junior AUREL
 
source : savoir news
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

− 1 = 4