Législatives du 20 décembre et boycott de l’opposition : Nana Akufo-Addo exprime sa lassitude à la C14

0
296


La crise togolaise s’est à nouveau déportée à Accra au Ghana le week-end écoulé. Le facilitateur dans la crise togolaise, Nana Akufo-Addo après avoir reçu une délégation de religieux venue du Togo, a ensuite échangé samedi 15 décembre dernier avec une délégation de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition conduite par Brigitte Adjamagbo Johnson.

Mais selon les informations de sources proches de la délégation, les choses ne se sont pas passées comme l’attendait l’opposition togolaise.

« Lors de cette rencontre avec Nana Akufo-Addo, les responsables de la C14 ont tenté sans succès d’obtenir l’annulation du processus électoral en cours », rapportent ces sources.

Cette demande d’annulation n’a pas été acceptée par le Président ghanéen qui a mis en avant, la question de la souveraineté du Togo qui, a-t-il dit, ne lui permet pas de demander l’annulation de l’élection. Il a également avancé les « négociations personnelles qu’il a dû mener pour déterminer Gilchrist Olympio à retirer son membre à la CENI pour laisser la place à un représentant de la C14 et la session de rattrapage des opérations de recensement lors desquelles la C14 a brillé par son absence ». Des décisions qu’il a dit n’avoir pas compris.

Le Président ghanéen selon les indiscrétions, a exprimé son mécontentement à la délégation et n’a pas caché son sentiment de lassitude envers les acteurs politiques togolais qui selon lui, ne l’aident pas à avancer dans sa mission.

Nana Akufo-Addo, faut-il le rappeler est considéré à tort ou à raison comme l’un des soutiens de la coalition des 14 partis dans la conduite des discussions pour une sortie de crise au Togo.

Pour être plus complet, il faut rappeler que le président ghanéen a échangé samedi 8 décembre dernier avec son homologue togolais sur la situation au Togo et sur ces enjeux après le 20 décembre 2018.

A.Y.
 
source : afreepress
 

Laisser un commentaire