Législatives : « Nous maintenons notre programme pour faire en sorte que ces élections n’aient pas lieu », martèle Mme Adjamagbo-Johnson

0
280


La principale coalition de l’opposition qui ne participe pas aux élections législatives du 20 décembre, « maintient » ses manifestations visant à empêcher la tenue de ce scrutin, a encore martelé ce samedi, sa coordinatrice Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson.

« Nous maintenons notre programme pour faire en sorte que ces élections n’aient pas lieu. Et nous les réaliserons dans les conditions qui s’offrent à nous », a affirmé Mme Adjamagbo-Johnson sur Rfi.

« En même temps, je vais lancer une fois encore un appel à la communauté internationale pour qu’il ne soit pas dit demain qu’il y a eu non assistance à un peuple en danger », a-t-elle ajouté.

Elle accuse le gouvernement de « conduire le pays dans une situation aussi douloureuse et dramatique ».

« Le gouvernement n’est pas du tout raisonnable, il veut conduire le pays dans une situation aussi douloureuse et dramatique que celle que nous avons déjà connue, particulièrement les événements douloureux de 2005 ».

« Mais, nous n’avons pas d’autres choix que de maintenir notre programme pour manifester notre désaccord et notre désapprobation. Nous disons toujours non à ces élections. Nous ferons ce qu’il faut, pour qu’elles n’aient pas lieu », a-t-elle insisté.

« Nous maintenons notre programme pour faire en sorte que ces élections n’aient pas lieu. Et nous les réaliserons dans les conditions qui s’offrent à nous », a souligné Mme Adjamagbo-Johnson, avant de lancer un appel à la communauté internationale pour « non assistance à un peuple en danger ».

Rappelons que la campagne électorale — démarrée depuis le 4 décembre — prendra fin le 18 décembre. Les leaders des 14 partis politiques de la coalition de l’opposition n’ont pas présenté de listes pour ce scrutin, dénonçant des « irrégularités ».

Ils exigent l’arrêt du processus électoral et la reprise de toutes les activités déjà menées par la Commission électorale nationale indépendante (Céni). Plusieurs confessions religieuses ont appelé ces derniers jours, au report du scrutin. Le gouvernement a réaffirmé mercredi, la tenue de ces élections le 20 décembre.

« Les élections législatives se tiendront « bel et bien le 20 décembre 2018 », a affirmé mercredi, Gilbert Bawara (ministre de la fonction publique). FIN
 
source : savoir news
 

Laisser un commentaire