Les 7 mesures prises par le gouvernement pour juguler les accidents de circulation

0
387

yark_circulation

Entre 2009 et le 14 avril 2014 on a dénombré plus de 3110 morts. Les roues togolaises tuent énormément, elles sont devenues des hécatombes qui tuent plus que le paludisme, le VIH/SIDA et même le virus Ebola, comme l’a déclaré ce vendredi le ministre des transports, M. Ninsao Gnofam qui a rencontré la presse cet après midi en compagnie de son collègue de la sécurité.

Le dernier accident de circulation survenu à Talo-Atakpamé faisant 48 morts, 14 blessés dont 24 Burkinabè est l’accident de trop. Ainsi les autorités togolaises ont décidé de prendre à bras le corps cette situation pour éviter que les routes togolaises ne continuent de briser les vies entières semant la désolation dans les familles.

C’est ainsi que le gouvernement a décidé de prendre cette mesure pour limiter ces accidents, ces mesures rentrent en vigueur d-s mardi prochain. Ces mesures au nombre de sept sont :

1. Dorénavant, les contrôles diurnes et nocturnes de police seront rétablis sur toute l’étendue du territoire nationale et ce pour compter du mardi 22 avril 2014. Il sera exécuté par des personnels de la police, gendarmerie et du ministère chargé des transports. Ceux-ci seront clairement identifiables par des numéros matricules qui leur seront affectés à cet effet.

2. Les véhicules assurant le transport interurbain de passagers de plus de douze (12) places et les camions remorques ou semi-remorques affectés au transport de marchandises ne sont plus autorisés à circuler la nuit entre 18 h 30 et 5 h du matin. Toutefois, cette restriction de circulation n’est pas applicable aux véhicules transportant des marchandises notamment des denrées périssables
3. Les autocars assurant le transport de passager sur de longues distances devront disposer de deux (02) conducteurs pour se relever

4. Il est formellement interdit à tout véhicule en transit de transporter des passagers
5. Tout véhicule ou camion, en panne, n’est pas plus autorisé à stationner sur la chaussée durant plus de six (06) heures,

6. Les véhicules manifestement vétustes seront retirés de la circulation ;
7. Les propriétaires de véhicules ou de camions en circulation devront prendre toutes les dispositions pour équiper leurs véhicules en dispositif d’éclairage non éblouissant d’une part et de feux de gabarit d’autre part.
Ces mesures ont été communiquées aux syndicats des transporteurs.

 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

Laisser un commentaire