Les avocats de Kpatcha Gnassingbé saisissent Pius Agbetomey pour sa libération


kpatcha_500


Depuis quelques jours, l’affaire d’atteinte à la sûreté de l’Etat a refait surface avec les bruits qui courent que le demi-frère du chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, Kpatcha Gnassingbé, en prison depuis 2009 pour atteinte à la sûreté de l’Etat, a un état de santé dégradant, ce qui, selon les informations, le mobilise sur place.
 
Vérité ou montage ? Ces avocats viennent de saisir le ministre de la Justice, Pius d’une demande de libération pour raison de santé, c’est ce qu’a appris l’Agence de presse Afreepress de RFI ce jeudi.
 
« Kpatcha Gnassingbé est malade, il est dans sa cellule au premier étage de la prison civile de Lomé et ne peut plus descendre. Le cas de notre client est alarmant, il souffre de plusieurs maladies avec des jambes enflées, l’obligeant à utiliser des béquilles pour se déplacer », demandent dans leur lettre Mes Jil-Benoît Afangbédji et Zeus Ajavon.
 
L’ancien ministre dé la Défense après la montée au pouvoir en 2005 de Faure Gnassingbé, il a été condamné à 20 ans de prison ferme en 2011. Ce procès a été qualifié de « non équitable » par la Cour de justice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO).
 
Le Groupe de travail des Nations Unies sur les détentions arbitraires a, dans un avis de septembre 2014, demandé aux autorités togolaises de libérer le demi-frère de Faure Gnassingbé et ses co-détenus qui croupissent en prison dans cette affaire d’atteinte à la sûreté de l’Etat.
 
Mais depuis, rien n’est fait pour libérer ces personnes.
 
Telli K.
 
source : afreepress