Les centrales syndicales donnent une semaine au gouvernement

2
765

ccst

La Coordination des centrales syndicales du Togo (CCST), regroupant les six centrales syndicales à savoir CGCT, CNTT, CSTT, GSA, UGSL, UNSIT, s’est élevée ce matin contre l’augmentation des prix du carburant. Au cours d’une conférence de presse tenue à la Bourse du travail, ces centrales syndicales condamnent une mesure inopportune et antisociale.

 

Pour ces centrales, les nouveaux prix ne respectent pas le taux d’augmentation convenu par le mécanisme d’ajustement automatique des prix des produits pétroliers au Togo.

 

Selon ce mécanisme, l’augmentation des prix des produits pétroliers ne devraient pas être supérieure à 5% par rapport aux prix précédents. Malheureusement tel n’est pas le cas, estiment telles.

 

L’essence sans plomb par exemple a connu une hausse de plus de 10%.
Les centrales syndicales déplorent qu’elles n’aient pas été consultées avant cette mesure et qu’après on cherche à leur faire avaler la couleuvre par le Conseil national du dialogue social.

 

« C’est des conneries sur tous les plans ce qu’ils ont expliqué. Nous les avons écoutés et nous leur avons dit que nous ne sommes pas satisfaits et la décision finale c’est que le gouvernement revienne sur le mécanisme », a martelé Ayikoué Sébastien.

 

Elles appellent le gouvernement à revenir sur la règle du mécanisme d’ajustement des prix des produits pétroliers telle que décidé lors des négociations de juin 2010.
« Vous pouvez compter sur nous, si le gouvernement ne fait rien nous allons aviser parce que trop c’est trop on se moque de nous à la fin », a averti M. Ayikoué.

 

Les centrales donnent une semaine au gouvernement pour prendre des mesures d’accompagnement pour amoindrir les effets pervers de cette augmentation.

 

Notons que selon le gouvernement cette hausse des produits pétroliers devrait servir à subventionner l’intégration de 5 000 enseignants dans la fonction publique, la césarienne, les cantines pour les écoliers des régions pauvres, à lancer le Fonds national pour le financement inclusif que lance le ministre du développement à la base demain à Kara.

 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

2 Commentaires

  1. Je suis vraiment désespéré en vous voyant et ces ma première fois de commenter. Je vous prie de laisser les autres syndicats devant la situation.
    Vous sept comme ça, remercier Dieu, que le Togolais est trop calme. Sinon personne ne pourra accepté qu’à part les difficultés qu’on rencontre avec le gouvernement, que vous aussi vous constituez un blocage. Miséreux que vous êtes, Dieu ne vous pardonnera pas. Une bandérole datée du début décembre dans une situation qui accable le peuple en janvier, vous voulez tirer encore votre épingle du jeu.

  2. les centrales syndicales togolaises sont au service du gouvernement pour endormir les travailleurs et se faire de l’argent. elles viennent de le prouver encore avec leur rencontre avec le gouvernement ou bien leur fameuse réunion du CNDS qui n’a finalement rien décidé de concret au terme de 2 semaines de travaux prévues et finies finalement après 1 mois. simplement parce qu’en 2 semaines on ne peut pas gagner beaucoup de sous. ils ont raison. comment un retraité qui ne gagne que quelques perdiemes peut laisser une occasion de se fortune pour défendre les intérêts de quelqu’un qui ne va même pas lui donner un rond.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

− 2 = 1