Les Dangereux Raccourcis Politiques : L’analyse de la situation sociopolitique de Sylvain CODJO

1
9808

Lundi 04 mai 2020. Au lendemain de la très sobre investiture (crise sanitaire oblige !) du vainqueur des élections du 22 février 2020, SEM Faure Essozimna Gnassingbé, tout le monde pousse un ouf de soulagement croyant ainsi clos la polémique artificielle et vaine des néo contestataires des résultats de ces élections. Mais comme au Togo les perdants des élections ont la dent plus dure que partout ailleurs dans le monde, le soulagement sera de courte durée. En effet ce lundi matin donc, une rumeur devenue clameur puis information vérifiée laissa tout le monde sans voix. Quoi ? Que nous dit-on ? Un officier, un vaillant et brillant officier supérieur, un colonel, chef de sa garnison de troupe d’élite est retrouvé mort dans son bureau. Devant un tel choc tectonique, même le diable en personne, s’il n’en sait rien, hésiterait à formuler des accusations et moins encore un appel au massacre.

SUR QUOI COMPTENT-ILS ?

Cette question devient inévitable quand on sait que depuis le 22 février, les perdants sont ceux qui criaient très fort que bon gré mal gré il y aurait alternance en 2020 ! Comment vont-ils s’y prendre dès lors que le vainqueur des élections en a pour un mandat de 5 ans !! Rien ne semble pouvoir les retenir. Comme les nazis en Allemagne brûlèrent le Reichtag, le Parlement, pour trouver prétexte à massacrer les juifs, des malades mentaux togolais se saisissent d’un drame cruel pour exiger en 72heures le départ du seul juif que le Togo a : Faure Essozimna Gnassingbé. Il a 72 heures pour trouver l’assassin du colonel Madjoulba, faute de quoi l’armée doit prendre le pouvoir, nous dit-on ! Une voix supposée être celle d’un militaire, appelle l’armée à la rébellion. 72 heures, oui juste de quoi bloquer l’enquête qui a démarré et qui inévitablement finira par démasquer les ignobles assassins à gage. On ne tue pas impunément un colonel, de surcroît d’un corps d’élite.

DIVERSION MALSAINE !

A écouter les vociférations du criminel qui donne des ultimatums, on sent non pas de la colère et encore moins de l’indignation qui seraient légitimes, mais l’inquiétude et la peur de quelqu’un qui voit des événements le rattraper à toute vitesse ! L’armée, républicaine, est indignée comme tous les Togolais mais elle fait confiance à la justice. Nos amis d’en face font des calculs trop simples et simplistes ! Pour eux, il s’agira de prendre le pouvoir pour brouiller les enquêtes. Comme cela, ils auront le beurre et l’argent du beurre !

L’ARMÉE TOGOLAISE A UNE BONNE MÉMOIRE !

Il est étonnant que ceux qui depuis 1991 lancent des appels répétés au meurtre contre les militaires, sympathisent brusquement avec ces derniers. Ce sont les mêmes qui, au début des douloureuses années 90, ont abusé de la bonne foi et de la confiance de certains militaires et officiers togolais pour les pousser à la rébellion en leur faisant miroiter un exil doré avec un prompt retour au pays pour prendre le pouvoir. Beaucoup de ces officiers et soldats sont encore vivants et pourront en parler à qui veut les écouter. On ne devient pas sans raison et brusquement ami de son ennemi de toujours !

LE CORBEAU ET LE RENARD !?

Tout le monde ou presque connaît cette fable de la Fontaine. Avec juste un discours mielleux, le renard arrache au corbeau son beau et appétissant fromage. C’est triste, certains Togolais pensent qu’ils sont les seuls intelligents de manière héréditaire, et considèrent d’autres comme bêtes, de manière héréditaire. Ceux qui rêvent d’un putsch tout comme ceux qui font semblant d’interpeller le gouvernement, se prennent pour des renards intelligents ! Détrompez-vous, vos funestes desseins sont démasqués ! L’armée et l’ensemble du peuple togolais ne se laisseront pas distraire. Les Togolais sont fiers de leurs militaires. Ils n’oublieront jamais que depuis 1991, n’eut été la bravoure et le sens du patriotisme qui a rendu invincible notre armée face aux forces du mal, le Togo serait déjà détruit par des assoiffés de sang et de pouvoir. Leur rêve restera toujours une chimère car le bon Dieu veille sur le Togo et sur les Togolais. En remettant les couleurs nationales au Président de la République, SEM Faure Essozimna Gnassingbé, le 03 mai 2020, l’armée a fait allégeance au Chef de l’Etat, chef suprême des armées. Que ceux qui nourrissent des velléités de s’en prendre aux Forces Armées Togolaises (FAT) essayent d’abord de comprendre le sens profond de ce rituel républicain.

Mon colonel, vos assassins payeront le prix fort jusqu’à la troisième génération comme nous l’a appris l’ambassadeur du saint esprit au Togo.

Repose en paix.

Sylvain CODJO

1 COMMENTAIRE

  1. Sylvain Codjo sauf hypocrisie notoire de votre part tout homme digne de porter le
    noble titre de HOMME sait ,sans porter aucune lunette optique, que c’est le regime nauséabond-criminel archaïque satanique rpt-unir avec à sa tête le gnassimgbe et son beau frère abalo qui a sauvagement egorgé l’un des leurs.
    Dans un royaume sans référence à Dieu
    ou à l’histoire ou au rachat des âmes, on se moquerait même de cet acte; Parceque que ce sont les mêmes criminels d’hier qui deviennent victimes aujourd’hui.
    Concernant la recherche de preuves,M.le journaleux alimentaire, le colonel n’est pas mort dans un bar du quartier d’Agoè entrain de prendre son damm( boisson locale) mais dans un camp militaire.
    Mais quand même M. sylvain codjo, utilise le peu de substance grise qui reste dans ta cervelle.
    Toi tu peux voler une bûchette d’allumettes dans ce camp où le colonel est sataniquement-sauvagement tué???????voire tué un homme et sortir du camp comme on y va et sort de la station d’Agbalapedogan??????!
    Sylvain toi tu es très ridicule; je n’arrive même pas a finir la lecture de ton torchon.Dès le premier paragraphe que je n’arrive même plus à cesser de vomir .
    Chuannn

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

1 + 6 =