Les délégués de l’opposition renvoyés de la CENI depuis 2015, remis dans leur droit.

0
956

Par La Rédaction/ Togoactualite

Mieux vaut tard que jamais dit-on.  C’est la fin d’une injustice. Renvoyé manu militari de la CENI lors de la présidentielle de 2015, les délégués de CAP 2015 n’ont pas reçu depuis lors le payement de ce qui leur est dû.  C’est désormais chose faite. C’est du moins ce que confirme un communiqué de la CDPA qui confirme que son membre SibabiBoutchou qui était aussi délégué à l’époque a reçu un virement bancaire sur son compte.

« La Convention démocratique des peuples africains (CDPA) a été informée par son 2e Secrétaire adjoint, SibabiBoutchou, représentant de CAP 2015 dans la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) de 2015, qui fut expulsé manu militari comme ses quatre autres collègues à cause de leur opposition à la proclamation de résultats frauduleux de l’élection présidentielle de 2015, que le Trésor public vient de procéder à un virement sur son compte bancaire au titre de ses indemnités de membre de cette commission. La CDPA prend acte de cette décision qui en fait, démontre que le régime en place depuis cinquante-trois ans reconnait après cinq ans le caractère inique et illégal de l’expulsion des cinq membres de CAP2015 de la CENI », lit-on dans un communiqué.

Il est donc évident que les autres membres de l’opposition notamment Francis Pédro, EdemAtantsi, Jean Jacques Têko, tous de l’ANC devront avoir aussi leur virement, même s’ils n’ont pas encore communiqué autour de cela.

Le parti de Brigitte KafuiAdjamagbo Johnson  profité de cette brèche pour réaffirmer sa détermination à poursuivre la lutte démocratique. «  En ce moment où les togolais qui ont de nouveau massivement fait le choix de l’alternance le 22 février 2020, restent déterminés à œuvrer pour qu’elle se réalise coûte que coûte cette année, le régime vient de faire l’aveu de ce qu’il ne s’est maintenu au pouvoir suite aux élections de 2015 que par un coup de force électoral dont l’exclusion illégale des membres de l’opposition était un des moyens utilisés.Fort de cette nouvelle donne, la CDPA, fidèle à sa vision « démocratie d’abord, multipartisme après », renouvelle son engagement à poursuivre le combat pour l’alternance au Togo, ensemble avec la Dynamique Monseigneur Kpodrzo, les forces de l’opposition et les togolais qui savent que leur engagement pour le Togo compte.Ensemble nous vaincrons », conclu le communiqué.

La Rédaction/ Togoactualite

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ 16 = 20