Les derniers instants du journaliste François Koami racontés

0
909
François Koami AMEGNIGNON
François Koami AMEGNIGNON

La mort du journaliste François Koami AMEGNIGNON survenu jeudi 4 juin 2020 des suites d’une maladie, est venue rallonger une liste déjà très longue des professionnels des medias disparus en l’espace d’une année au Togo.

La presse toute entière lui rend hommage et salue, un journaliste de talent et ceux qui l’ont assisté jusqu’à sa dernière demeure témoignent de ses derniers instants sur la terre. C’est le cas du journaliste, Olivier Adja.

François Koami AMEGNIGNON a été admis au CHU Campus le 28 mai 2020 pour des difficultés respiratoires. Il aura passé près de 48 heures dans ce centre hospitalier avant d’être finalement référé au CHU Sylvanus Olympio de Lomé Tokoin à cause de son état critique.

« Le 28 mai dernier, François Koami s’est présenté dans une clinique située au quartier Djidjolé à Lomé et m’a fait appelé. Arrivé sur les lieux, les médecins vont recommander son évacuation en urgence au CHU Campus. Ce qui a été fait avec le peu de moyens que j’avais. Nous avons par la suite alerté sa famille et les organisations des médias, dont le patronat qui est le CONAPP », témoigne le journaliste Olivier Adja et Directeur de l’Agence de presse AfreePress.

A partir de cet instant, débute un branle-bas pour la mobilisation de moyens pour sa prise en charge. Ce qui fut fait. Grâce aux relations du CONAPP dans le milieu médical, des médecins sont alertés et envoyés à son chevet et ses anciens collègues de Zéphyr et de Pyramide Fm mettent eux aussi la main à la poche.

« François Koami n’a manqué de rien et son état de santé présentait au fil du temps une amélioration et l’espoir était revenu dans le cœur de sa famille et de nous ses confrères. La veille de sa mort j’étais encore avec lui et nous avons parlé de plein de choses et esquissé des projets d’avenir afin de le sortir de la précarité. Il était prévu qu’il soit opéré de son hernie lorsque son état allait s’améliorer. Sa mère, son frère et ses parents reprenaient aussi espoir. Mais dans la nuit du mercredi 3 au jeudi 4 juin 2020, tout se compliqua. Alors qu’il était sous assistance respiratoire, son état s’empira et malgré les efforts des médecins, notre confrère rendit l’âme », relate avec beaucoup de regret, le journaliste Olivier Adja.

Occasion pour lui de saluer tous ceux qui ont volé au secours du défunt, ceux qui ont pris la peine de prendre de ses nouvelles et ceux qui l’ont aidé alors qu’il était encore dans son lit d’hôpital.

Les médecins diront plus tard que son état était déjà désespéré lorsqu’il est arrivé et il y avait peu de chose à attendre.

Ancien animateur de l’émission “Mianto Dede” de radio Zéphyr FM, passé par radio Pyramide Fm, la presse togolaise retient de François Koami AMEGNIGNON, un homme ouvert et sympathique. Il est décédé à l’âge de 44 ans.

afreepress

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

49 − 45 =