Les greffiers observent une opération « greffe fermé » à partir du 25 novembre

greffier

Si rien n’est fait les cours et tribunaux du Togo seront perturbés à partir du 25 novembre prochain par un mouvement des greffiers. Dénommé « greffe fermé » ce mouvement entrainera une paralysie de la justice togolaise avec à la clé un sit-in.

Les greffiers qui avaient en juin dernier, à la veille des législatives, menacés d’un tel mouvement réclament leur statut particulier.

« Nous avons l’impression que l’Etat togolais se moque des greffiers parce que partout dans le monde les greffiers ont des statuts particuliers et c’est ce statut que nous réclamons », a déclaré Me Gbogbo Kossivi Djifa, président de l’association des greffiers du Togo.

« Tant que nous n’aurons pas ce statut les autorités togolaises vont nous sentir », peste Me Gbogbo.

Le greffier est l’auxiliaire de justice le plus proche du juge, puisqu’il est chargé tout au long de l’instance judiciaire de garantir le respect et l’authenticité de la procédure. Le Togo dispose de 194 greffiers sur toute l’étendue du territoire nationale ce qui est très faible.

lomévi (www.togoactualite.com)
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *