Les inspecteurs de l’éducation se planchent sur les redoublements scolaires

0
562

Ecole-primaire-au-Togo


© togoactualite – Comme à chaque année, la conférence annuelle des inspecteurs de l’éducation nationale s’est ouverte ce lundi. Cette réunion de réflexion sur la profession enseignante durera six jours et porte sur l’évaluation des enseignants et sur la politique des redoublements au primaire. Deux ans après l’arrêté du ministre de l’enseignement primaire et secondaire interdisant la réduction des taux de redoublement dans l’enseignement primaire, cette rencontre à laquelle sont également associés les conseillers pédagogiques et les formateurs des écoles nationales des instituteurs (ENI) fera le point de la mise en œuvre de cette politique de sous cycle et d’apprendre de nouvelle stratégie.
 
Plusieurs communications sont au programme de cette formation axée sur cinq modules à savoir la problématique du redoublement, la gestion des sous cycles, la gestion des classes à effectif pléthorique, l’analyse et l’exploitation des résultats des évaluations et enfin l’accompagnement des élèves en difficulté.
 
La réunion se tient quelques semaines de la rentrée qui s’est déroulée dans une ambiance plus ou moins tendue. Les enseignants avaient menacé d’aller en grève pour réclamer le payent des primes de bibliothèque et de rentrée. Finalement à la suite d’une rencontre avec le Premier ministre Ahoomey-Zunu un consensus a été trouvé pour le payement de ces primes.
 
Notons que le secteur de l’éducation est miné ces derniers temps par des crises répétitifs dont l’épilogue a été l’assassinat en 2013 de deux élèves dans la ville de Dapaong. Pour essayer de trouver des solutions à ces crises le chef de l’Etat a annoncé l’organisation des états généraux du secteur qui tarde à être organisés.
 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

1 + 9 =