Lettre d’Agbéyomé à Gilbert Bawara pour défendre la couleur de son parti OBUTS

0
211

obuts_agbeyome


Dans une lettre du 11 mars 2013, adressée à Gilbert Bawara, Agbéyomé Kodjo demande à la formation politique UNIR de Faure Gnassingbé de ne plus utiliser la même couleur comme signe identitaire distinctif de [son] parti (OBUTS).
Ceci, dans le souci de prévenir et d’éviter auprès des électrices et électeurs, toutes confusions préjudiciables à la transparence électorale, le Bureau Politique de OBUTS vous prie monsieur le ministre, de bien vouloir instruire les dirigeants de cette nouvelle formation politique à procéder au choix d’une autre couleur.


Ci-dessous l’intégralité de la lettre.


Monsieur le Ministre de
l’Administration Territoriale et
des collectivités locales
Lomé
Ref 013/
BP/03/2013
Lomé, 11 mars 2013


Objet : Risque de confusion identitaire
Monsieur le Ministre,
La présente a pour objet d’attirer utilement, votre haute attention sur un sujet de vive préoccupation pour notre formation politique s’agissant des signes identitaires distinctifs des formations politiques qui concourront aux prochaines consultations électorales nationales.
 
Factuellement, il est administrativement établi que la formation politique OBUTS a été légalement constituée le 02 août 2008, et ses statuts constitutifs modifiés au Congrès Extraordinaire du 15 Janvier 2011, ont été déposés auprès de votre administration ministérielle, compétente pour en connaître.
 
Aux termes de l’alinéa 2 de l’article 4 des statuts de la formation politique OBUTS, légalement constituée et en activité au Togo, la couleur Bleue est celle actée et formellement retenue par OBUTS.
 
Dès lors, il apparaît que c’est vraisemblablement par mépris que la formation politique UNIR constituée le 14 avril 2012 a cru pouvoir retenir la même couleur comme signe identitaire distinctif de [son] parti.
 
Dans le souci de prévenir et d’éviter auprès des électrices et électeurs, toutes confusions préjudiciables à la transparence électorale, le Bureau Politique de OBUTS vous prie monsieur le ministre, de bien vouloir instruire les dirigeants de cette nouvelle formation politique à procéder au choix d’une autre couleur.
 
Dans l’attente et comptant sur vos promptes diligences, je vous prie de croire, monsieur le ministre, à l’assurance de mon respect républicain.
 
Agbéyomé KODJO
Le Président National
 

Laisser un commentaire