Lettre ouverte à son Excellence FAURE ESSOZIMNA GNASSINGBE, Président de la République


fdl


Lomé le 23/04/2017

LETTRE OUVERTE
A SON EXCELLENCE FAURE ESSOZIMNA GNASSINGBE
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
 
OBJET : 57e FETE DE L’INDEPENDANCE DU TOGO
(27 AVRIL 1960 – 27 AVRIL 2017)
 
Monsieur le Président, le Front Démocratique Libéral saisi cette opportunité qui s’offre pour le Peuple Togolais de s’adresser à vous par ce canal qui est autorisé et n’est pas condamné par la loi car nos multiples lettres ne nous parviennent jamais, la preuve que vous seriez peut être prisonnier des ennemis du peuple.
 
Le FDL estime que ce 57e anniversaire serait une belle occasion de Repenser à la Refondation de la République en imposant la Paix des BRAVES pour aller vers un apaisement de la vie politique de notre pays en procédant ainsi :
1- Ordonner la libération de tous les Prisonniers politiques. Leur élargissement sonnerait le glas du processus de réconciliation nationale.
2- Ordonner par écrit au Président de l’Assemblée Nationale d’engager le processus de révision de la LOI FONDAMENTALE avec les Partis politiques présents à l’Assemblée en précisant clairement votre adhésion à la révision de la CONSTITUTION et la recomposition des Institutions de la République pour le bien du peuple Togolais.
3- Ordonner que le Ministre de l’Administration du Territoire implique dans le découpage des circonscriptions électorales l’avis des chefs cantons et de villages dans la création des communes qu’il doit publier pour les élections locales. Ceci ferait assez d’économie au peuple et éviterait des problèmes territoriaux.
4- Ordonner l’ouverture d’un véritable débat avec tous les acteurs politiques et la société civile autour de la question des élections locales
5- Ordonner le financement des Partis politiques (Parlementaires et Extra Parlementaires) de façons systématiques.
6- Ordonner la formation d’un Gouvernement de SALUT NATIONAL pour amorcer les grands travaux de la recomposition nationale pour sauver l’économie et le social.
7- Veiller personnellement à la mise en œuvre des dispositions de CVJR et de HCCRUN dans un souci de justice nationale.
 
Monsieur le Président, le peuple Togolais attend de vous la réalisation de ces points en espérant que ce 57e anniversaire symboliserait la voie de la plénitude du bien et le début des jours nouveaux pour le peuple Togolais.
Le Peuple vous dit Merci de votre précieuse attention.
« Que Dieu bénisse le Togo »

 
lomévi (www.togoactualite.com)