Liamidi Biramah : « Dieu veut que les Togolais se détournent de leurs mauvaises voies pour connaître la gloire sur terre »

0
445


Liamidi Biramah, responsable de l’entreprise « LĂ©nawo » assistance Technologique (VĂ©ritĂ© Justice Amour) a dĂ©livrĂ© mardi 25 dĂ©cembre 2018 un message qu’il dit tenir de la part de Dieu. Un message dans lequel il dit rĂ©vĂ©ler la volontĂ© de Dieu Ă  l’endroit des fils et filles de la nation togolaise.

D’après M. Liamidi, Dieu dans son message invite tous les Togolais sans exception à se soumettre à sa volonté afin de faire de leur pays, un pays prospère sur terre.

« C’est par obéissance que je délivre à une date précise, ce message qui m’a été donné », a-t-il introduit.

Voici l’intégralité du message à l’endroit du Togo

« SHALOM (Paix divine) à Toi Nation du TOGO ! Dans ta grande majorité, tu es troublée, inquiète, voire désespérée. Tu sembles ne plus savoir quoi faire ou quoi penser de ta situation et de ton avenir. Un grand sage de tous les temps ayant servi comme conseiller du roi, sous trois grands rois qui avaient dominé le monde à leur époque a écrit ceci : « … Mais ceux du peuple qui connaîtront leur Dieu agiront avec fermeté, et les plus sages parmi eux donneront instruction à la multitude… » [Daniel 11.32b-33a].

En me fiant à la sagesse de ce grand sage, j’en déduis que si la Nation du Togo se sent comme elle se sent, c’est que le Togo ne connait peut-être pas encore son Créateur (son Dieu).

Nation du Togo, qui est ton Créateur ? Le connais-tu véritablement ? Quelles sont Ses pensées et Ses voies pour toi en ce moment précis de ton histoire ? Un grand prophète des nations avait adressé en son temps, de la part de son Dieu, cette parole à une nation : « … Sentinelle, que dis-tu de la nuit ? Sentinelle, que dis-tu de la nuit ? La sentinelle répond : le matin vient, et la nuit aussi. Si vous voulez interroger, interrogez ; convertissez-vous, et revenez. » [Esaïe 21.11b-12].

Sur la base de cette parole, qui est sans doute connue de beaucoup de fils et filles du Togo parce que rattachée d’une certaine manière à l’histoire de la Nation du Togo ; nous avons voulu interroger comme cela a été recommandé par la parole du prophète, et nous nous sommes convertis et sommes retournés.

Voici ce que dit la sentinelle : « Dis-leur : Je suis vivant ! dit le Seigneur, l’Eternel, ce que Je dĂ©sire, ce n’est pas que le mĂ©chant meure, c’est qu’il change de conduite et qu’il vive. Revenez, revenez de votre mauvaise voie ; et pourquoi mourriez-vous, maison d’IsraĂ«l ? » [EzĂ©chiel 33.11].

« Quand Je fermerai le ciel et qu’il n’y aura point de pluie, quand J’ordonnerai aux sauterelles de consumer le pays, quand J’enverrai la peste parmi Mon peuple ; si Mon peuple sur qui est invoquĂ© Mon nom s’humilie, prie, et cherche ma face, et s’il se dĂ©tourne de ses mauvaises voies, Je l’exaucerai des cieux, Je lui pardonnerai son pĂ©chĂ©, et Je guĂ©rirai son pays. » [2 Chroniques 7.13-14].

Suite à ce qu’a dit la sentinelle, la grande question qui est posée à toute la Nation est : Nation (peuple) du Togo veux-tu t’humilier, prier et chercher la face de ton Créateur ? Nation (peuple) du Togo veux-tu te détourner de tes mauvaises voies ? Ton Créateur n’est pas un homme pour mentir. Si tu fais véritablement ce qu’il te demande, c’est-à-dire de tout ton cœur, alors il accomplira Sa promesse de t’exaucer des cieux, de te pardonner ton péché et de guérir ton pays ; en d’autres termes il accomplira sa promesse de rentrer dans sa nouvelle alliance de paix avec toi.

Pour ton information, voici le texte de cette nouvelle alliance de paix qui n’attend que toi pour y entrer avec Lui : « RĂ©jouis-toi, stĂ©rile, toi qui n’enfantes plus ! Fais Ă©clater ton allĂ©gresse et ta joie, toi qui n’as plus de douleurs ! Car les fils de la dĂ©laissĂ©e seront plus nombreux que les fils de celle qui est mariĂ©e, dit l’Eternel.

Elargis l’espace de ta tente ; qu’on dĂ©ploie les couvertures de ta demeure : ne retiens pas ! Allonge tes cordages, et affermis tes pieux ! Car tu te rĂ©pandras Ă  droite et Ă  gauche ; ta postĂ©ritĂ© envahira des nations, et peuplera des villes dĂ©sertes.

Ne crains pas, car tu ne seras point confondue ; ne rougis pas, car tu ne seras pas dĂ©shonorĂ©e ; mais tu oublieras la honte de ta jeunesse, et tu ne te souviendras plus de l’opprobre de ton veuvage. Car ton CrĂ©ateur est ton Epoux : l’Eternel des armĂ©es est son nom ; et ton RĂ©dempteur est le Saint d’IsraĂ«l : Il se nomme Dieu de toute la terre ; Car l’Eternel te rappelle comme une femme dĂ©laissĂ©e et au cĹ“ur attristĂ©, comme une Ă©pouse de la jeunesse qui a Ă©tĂ© rĂ©pudiĂ©e, dit ton Dieu. Quelques instants Je t’avais abandonnĂ©e, mais avec une grande affection Je t’accueillerai ; dans un instant de colère, Je t’avais un moment dĂ©robĂ© ma face, mais avec un amour Ă©ternel J’aurai compassion de toi, dit ton RĂ©dempteur, l’Eternel.

Il en sera pour moi comme des eaux de NoĂ© : J’avais jurĂ© que les eaux de NoĂ© ne se rĂ©pandraient plus sur la terre ; Je jure de mĂŞme de ne plus m’irriter contre toi et de ne plus te menacer. Quand les montagnes s’Ă©loigneraient, quand les collines chancelleraient, Mon amour ne s’Ă©loignera point de toi, et Mon alliance de paix ne chancellera point, dit l’Eternel, qui a compassion de toi.

Malheureuse, battue de la tempĂŞte, et que nul ne console ! Voici, Je garnirai tes pierres d’antimoine, et Je te donnerai des fondements de saphir ; Je ferai tes crĂ©neaux de rubis, tes portes d’escarboucles, et toute ton enceinte de pierres prĂ©cieuses. Tous tes fils seront disciples de l’Eternel, et grande sera la prospĂ©ritĂ© de tes fils. Tu seras affermie par la justice ; bannis l’inquiĂ©tude, car tu n’as rien Ă  craindre, et la frayeur, car elle n’approchera pas de toi. Si l’on forme des complots, cela ne viendra pas de Moi ; quiconque se liguera contre toi tombera sous ton pouvoir. Voici, J’ai crĂ©Ă© l’ouvrier qui souffle le charbon au feu, et qui fabrique une arme par son travail ; mais J’ai crĂ©Ă© aussi le destructeur pour la briser. Toute arme forgĂ©e contre toi sera sans effet ; et toute langue qui s’Ă©lèvera en justice contre toi, tu la condamneras.

Tel est l’hĂ©ritage des serviteurs de l’Eternel, tel est le salut qui leur viendra de Moi, dit l’Eternel. » [EsaĂŻe 54.1-17].

Nation du Togo, je t’invite à méditer profondément sur ces paroles et à agir avec fermeté comme un peuple (une nation) qui aura connu son Créateur.

Pour ceux qui le peuvent, je recommande de lire également le texte du cantique de Zacharie, le père du prophète Jean. [cf Luc 1.67-79].

Que la Paix divine (le Shalom) soit avec toi Nation du Togo et que ton Créateur, ton Père céleste te bénisse !

Que tout ce qui respire loue l’Eternel ! Louez l’Eternel ! [Psaumes 150.6] ».

Raphaël A.
 
source :
 

Laisser un commentaire