vendredi 26 février 2021

Libération de Pascal Bodjona : le MMLK appelle à l’élargissement des « concitoyens subissant les mêmes sorts »


mmlk_500


Réagissant au travers d’un communiqué par rapport à l’élargissement le samedi dernier de l’ancien ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales, Pascal Akoussoulèlou Bodjona, le Mouvement Martin Luther King (MMLK), une association de défense des droits de l’homme au Togo, exige des autorités togolaises la mise en liberté des « concitoyens subissant les mêmes sorts dans les prisons du Togo ».
 
Il s’agit nommément, selon l’association présidée par le pasteur Komi Edoh, du demi-frère du chef de l’Etat, Kpatcha Gnassingbé, du lieutenant Kola mais aussi des « détenus » de l’affaire des incendies des grands marchés de Kara et de Lomé.
 
« Cela va dans l’intérêt et dans la crédibilité de notre pays dans sa quête vers un État de droit et de justice », souligne le communiqué.
 
Pour le MMLK, les raisons qui ont motivé la décision de libération de l’ancien ministre Bodjona, sur la tête duquel plane depuis 2012 l’affaire d’escroquerie internationale, sont d’ordre judiciaire en respect du droit et de la justice. Le mouvement se félicite de cette décision et la trouve « encourageante » et « digne d’espoir ». Cette libération, selon le pasteur Edoh, est également la résultante « de la décision courageuse des autorités judiciaires et la volonté politique du pouvoir exécutif du Togo ».
 
Telli K.
 
source : afreepress
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *