Liberté pour les deux responsables du MEET


meet

Arrêtés le 14 février denier en marge d’une assemblée générale, le président du Mouvement pour l’émancipation de l’étudiant togolais (MEET) M. Kondoh Akomabou et son deuxième vice-président, Nalou Magnou Sara ont recouvré la liberté en ce début d’après-midi.

Les deux responsables estudiantins à leur sortie de prison ont exprimé leur satisfaction mais ont réitéré leur revendication. « Nous demandons aux étudiants de rester mobilisés car ces interpellations ne nous intimiderons pas. Nos revendications sont légitimes et doivent être satisfaites », a déclaré M. Kondoh.

Les responsables estudiantins sont accusés par les autorités universitaires d’avoir organisé une assemblée générale non autorisée. Selon le ministre de l’enseignement supérieur, ils devraient être traduits devant le conseil de discipline de l’Université.

Ils étaient une dizaine d’étudiants à être interpellés la semaine dernière. Mais lundi, les autorités ont libéré en gardant les deux responsables du MEET qui ont été transférés à la prison civile de Lomé.

 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.

Aller à la barre d’outils