Liberté provisoire pour Frédéric Sanwogou


Frederic_Sanwogou


© togoactualite – Frédéric Sanwogou, porte-parole de la Synergie des travailleurs du Togo (STT) dans la région des Savanes a bénéficié d’une liberté provisoire. Il pourra dormir en famille ce soir. Le syndicaliste comparaissait ce mardi devant le tribunal de Kara dans une affaire de détournement de crédit bancaire à d’autres fins. En attendant le 24 janvier 2017, date de renvoie de l’audience, le Procureur devrait prouver à cette date la culpabilité ou non du porte-parole de la STT Dapaong.
 
En principe demain 23 Novembre, la centrale syndicale avait appelé à une grève de 24h pour protester contre la détention « arbitraire » de Sanwogou mais vendredi dernier, au cours d’une assemblée générale, la Coordinatrice de la Synergie, Mme Nadou Lawson, a suspendu le mot d’ordre pour suivre le traitement du dossier devant le tribunal de Kara.
 
Frédéric Sanwogou, agent comptable au CHR de Dapaong a été jeté en prison pour retard de 4 mois dans le remboursement du crédit. Convoqué par la coopérative M. Sanwogou a signé pour verser les retards et les pénalités au plus tard le 31 octobre 2016. Mais contre toute attente, la gendarmerie de Dapaong l’interpelle avec une convocation et il ne sera plus relâché malgré que le crédit soit totalement remboursé et la plainte retirée. Le syndicaliste sera jugé et envoyé en prison le 12 Octobre après une condamnation de 24 mois d’emprisonnement dont 4 fermes pour détournement de crédit qu’il aurait remis à son ami.
 
lomévi (www.togoactualite.com)