Accueil SOCIÉTÉ CULTURE Littérature : « LE GÉNÉRAL NE VIT PAS D’AMOUR », David Kpelly...

Littérature : « LE GÉNÉRAL NE VIT PAS D’AMOUR », David Kpelly signe son retour en librairies

- Advertisement -
David Kpelly
David Kpelly
Prix littéraire France-Togo 2010 pour le manuscrit de son roman « L’Ange retrouvé », Togolais, auteur de quatre recueils de nouvelles dont « Apocalypse des Bouchers », un véritable chef-d’œuvre, David Kpelly vient d’agrandir sa bibliothèque avec la sortie de son cinquième recueil de nouvelles intitulé : « Le Général ne vit pas d’amour ». Un ouvrage de 136 pages publié aux Éditions La Sahélienne (Mali, juillet 2019) et qui allie amour et humour pour le bonheur des lecteurs avides de belles sensations. L’ouvrage est disponible à 5000 FCFA.
Résumé de l’œuvre

Vicencia, mère célibataire, se rappelle une douloureuse phase de sa vie en voyant une croix au cou de son unique fils. Daniel, une célèbre star de football, est bouleversé à la vue d’une jeune femme au milieu d’une foule d’admirateurs. Yao Aziawowovivina, jeune auteur togolais vivant au Mali, retrouve, lors d’un bref séjour à Lomé, le même pays hostile et ravageur qu’il a fui depuis six ans. Dans un camp de réfugiés, la belle et intrépide Faouzia pleure son passé et invoque la mort.

Ces six nouvelles dépeignent, dans une langue alerte empreinte d’un humour corrosif, des tranches de vies brisées ou arrachées à des hommes et femmes en quête de quiétude et d’amour, dans un pays, le Togo, où l’oppression se décline dans toutes les strates de la société, où le pouvoir se mesure au nombre de victimes qu’on peut en faire, et où le bruit des bottes militaires sonne comme une condamnation à mort.

Extrait du livre

Lorsque, ce matin, en partant au travail, tu vis une croix au cou de ton fils, un frisson te parcourut et te fit trembler de la tête aux pieds. Tu voulus savoir où il l’avait trouvée. Un cadeau de sa compagne, te répondit-il en souriant. Toute la journée, tu demeuras froissée, et même Anita Lawson, ta meilleure amie et collègue, ne réussit pas à te faire sortir de ta torpeur. Elle tenta de te poser toutes sortes de questions, cherchant à savoir si tu avais des soucis financiers, si ton fils adolescent te faisait des crises, si tes règles, toujours douloureuses, étaient là, ou si le pasteur de ton église t’avait encore demandé un prêt qu’il ne se donnerait jamais la peine de rembourser.

À chaque question d’Anita, tu secouas la tête, avant de lui murmurer, pourqu’elle te laisse tranquille : « La croix ». Anita sourit et te demanda, sarcastique : « La Croix ? Tu as eu un amant qui s’appelle La Croix ? Il est français ou quoi ? » La blague ne t’amusa guère, et la mine toujours froncée, tu bredouillas de nouveau : « La Croix ».
Anita te harcela de questions, mais à chaque fois ta réponse était la même : « La Croix ». Convaincue que tu venais de recevoir un « appel du Christ », comme le recevait désormais n’importe qui dans le pays avant de s’autoproclamer pasteur, prophète, diacre, apôtre et ouvrir une église, elle te tourna le dos pour te laisser avec « ta croix », te demandant de la rejoindre quand tu serais revenue à une situation normale.

La nuit, après une journée remplie de questionnements et de spéculations intérieures, tu attendis que ton fils se soit profondément endormi. Tu t’approchas de lui et retournas la croix. Et tu faillis t’évanouir…

Biographie de l’auteur

De nationalité togolaise, Yao Mawuenya David Kpelly vit depuis 2008 au Mali où il est directeur des Etudes à l’Institut Supérieur de Technologies Appliquées et de Gestion de Bamako et enseignant de Management et Communication à l’Université Montplaisir de Tunis à Bamako. 

Auteur de quatre recueils de nouvelles, d’un recueil de chroniques politiques, et de centaines d’articles publiés dans la presse et dans des ouvrages collectifs, il est lauréat du Prix littéraire France-Togo 2010 pour le manuscrit de son roman « L’Ange retrouvé », et du Prix de la Meilleure Nouvelle de langue française du Festival Plumes Francophones 2012 (Lomé 2012) pour la novelle « La prophétie de la belle-de-nuit » qui figure dans ce recueil.

Bibliographie

– L’Élu de la réforme, Nouvelles, Paris, Edilivre, 2009, 180 pages
– Le Fratricide de la réforme, Nouvelles, Paris, Edilivre, 2009, 192 pages
– Le Gigolo de la réforme, Nouvelles, Edilivre, Paris, 2009, 272 pages
– Apocalypse des Bouchers, Nouvelles, Edilivre, Paris, 2011, 208 pages
– Pour que dorme Anselme, Chroniques, Awoudy, Lomé, 2015, 80 pages

Ouvrages collectifs

-Afriques, Panafrique (Collectif, avec Antoine Glazer,Rama Yade, Bernard Dadié, Sami Tchak…), Faber, Paris, 2017
– Palmes pour le Togo (Collectif, avec Sami Tchak, Kossi Efoui, Theo Ananissoh, Edem Awumey), Silex/Panafrica, Nouvelles du Sud, 2018. 

source : La Manchette

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

− 5 = 4

LES + LUS

Chronique de Kodjo Epou : Les appétits d’un vieil homme de Conakry

photo@lemonde.fr A cause du refus obstiné d’un viel homme sans sagesse de tenir parole, de respecter l’engagement pris...

Guinée: Un adolescent tué et des blessés dans les heurts à Conakry

Photo@Archives. Un adolescent de 16 ans a été tué par des tirs des forces de l’ordre...

Des coquilles vides comme maires du grand Lomé : on les avait pourtant avertis

Mairie de Lomé | Archives : DR Aucune dictature au monde ne se démocratise d´elle-même; ni...

Présidentielle 2020/Conditions d’organisation: La C14 exprime ses « vives préoccupations » devant le Groupe des cinq

Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson, coordinatrice de la coalition. La coalition de l’opposition (C14) a exprimé vendredi, ses...