Si l’opposition échoue en 2015, elle doit être sanctionnée par le peuple, d’après Fulbert Attisso

0
552

fulbert-atisso_500


Le principal initiateur de l’appel des patriotes, Fulbert Attisso persiste et signe lundi sur Victoire FM, si l’opposition n’arrive pas à désigner un candidat unique pour la présidentielle de 2015, elle est partie pour échouer.
 
Pour lui, l’opposition est prise en « otage » par les deux (2) regroupements de partis politiques de l’opposition que sont le Collectif « Sauvons le Togo » (CST) et la Coalition Arc-en-ciel. En témoignent selon lui les travaux du conclave entre les deux regroupements et l’élection des membres de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) à l’Assemblée nationale mercredi dernier.
 
« D’abord pour faire un conclave de l’opposition, il n’y a pas que les deux regroupements qui incarnent l’opposition aujourd’hui. Je suis de l’opposition et je ne me retrouve pas dans les deux. Deuxièmement, chose, l’élection des membres de la CENI qui a été faite à l’Assemblée nationale au titre des partis extra-parlementaires. La CDPA y est représentée alors qu’elle fait partie de la coalition Arc-en-ciel présente à l’Assemblée. Le PSR y est aussi représenté alors qu’elle fait partie du CST », a-t-il souligné.
 
Ce « mépris » nourri par le CST et la coalition à l’égard des autres parties de l’opposition explique la même façon dont le pouvoir se comporte devant ces deux regroupements, a-t-il ajouté.
 
Fulbert Attisso demande au peuple togolais de sanctionner cette opposition si elle échoue en 2015. « Il faut qu’ils sortent de la vie politique et qu’ils laissent la place à d’autres personnes », a-t- exigé.
 
L’appel des patriotes estime que, pour qu’il y ait alternance au Togo, il faut que l’opposition toute entière mette en place un programme commun de conquête du pouvoir et un candidat unique à travers des états généraux de l’opposition.
 
Telli K.
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ 41 = 44