Accueil ECONOMIE Lu pour vous / affaire incendie de marchés : pas de liberté...

Lu pour vous / affaire incendie de marchés : pas de liberté provisoire pour les gros calibres

Essolizam_POYODI_500x290

 

Dans un souci d’apaisement, le procureur de la République, Essolisam Poyodi, a décidé de remettre en liberté provisoire plusieurs responsables de l’opposition inculpés dans le cadre de l’enquête sur les incendies criminels des marchés de Kara et de Lomé.
 
La mesure concerne, notamment, Abass Kaboua du MRC, Gérard Adja d’ Obuts, Jean Eklou et Ouro Akpo de l’ANC.
 
Au total, une dizaine de personnes ont bénéficié de cette mesure ; certaines d’entre-elles ont émis le souhait de pouvoir se présenter aux élections législatives prévues en juillet prochain.
 
«Cette libération est intervenue à la suite de concertations entre le gouvernement et la coalition Arc-en-ciel sous la médiation de Mgr Nicodème Barrigah Nicodème », a indiqué Paul Dodji Apévon, l’avocat de certains inculpés et leader du CAR (opposition).
 
Toutefois, les investigations continuent pour connaître les responsables des incendies des deux grands marchés du Togo.
 
La liste des personnes libérées telle que dressée par la Justice
 
1-Bodé Tchakoura, arrêté le 1er février 2013,
 
2-Ouro-Akpo Tchagnaou, arrêté également le 1er février 2013,
 
3-Azé Koffi Pélé l’accusateur de Gérard Adja, arrêté le 24 janvier 2013,
 
4-Migan Kokou Fofo, interpellé le 30 janvier 2013,
 
5-Akpovi Taïrou le 1er février 2013,
 
6-Athiley Yaovi Anani Appolinaire, chauffeur personnel de Jean-Pierre Fabre, arrêté le 1er février 2013
 
7-Agbéti Yao Agbéko arrêté le 24 janvier 2013
 
8-Dick Logo Azagou, arrêté le24 janvier 2013
 
9-Nyonator Komlan Gorni Gor arrêté le 21 janvier 2013
 
10-Toukpui Ayaovi dit Akoumebi arrêté le 1er février 2013
 
Le communiqué du procureur de la République publié lundi
 
Le doyen des juges d’instruction a accomplit la quasi-totalité des actes majeurs dans l’instruction du dossier des incendies des grands marchés de Lomé, de Kara et autres biens publics et privés perpétrés courant mois de janvier 2013 dans notre pays.
 
Au jour d’aujourd’hui, tous les inculpés ont été interrogés au fond et les confrontations organisés là où les gens en étaient.
 
Au vu l’état d’avancement de la procédure, le Parquet a sollicité conformément aux dispositions du code de procédure pénal et dans l’intérêt d’une bonne administration de la justice, quelques mesures de mises en liberté provisoire de même que la levée de l’interdiction faite à certains inculpés de circuler hors du ressort du tribunal de Lomé sans l’autorisation du juge.
 
Blaise Essolisam Poyodi
 
source : republicoftogo.com
 
Remarque : Ni Gerard Adja, ni Abass Kaboua et Jean Eklou ne figurent pas dans les 10 libérés.On voit qu’il y a incohérence dans ce qui est écrit
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

31 − 28 =

LES + LUS

Qui sont ceux qui ont honte de se présenter aux élections locales sous l’identité de leur parti?

« Nous savons ce que nous sommes quand nous voyons ce que nous avons fait ». Pierre...

Promotion du PND : Les contre-vérités de Faure Gnassingbé à Londres et sur BBC

Lorsqu’une seule famille gère un pays depuis 52 ans, avec son lot de violations systématiques de droits...

« Panique totale » dans le centre du Bénin: Au moins deux opposants tués, 50 policiers blessés

Plusieurs civils ont été tués par balles et une cinquantaine de policiers ont été blessés, dans les...

Togo, « Armes de guerre » de Faure Gnassigné : Comprendre la Supercherie.

Très à l’aise au micro des médias étrangers au détriment des organes de presse nationaux pour lesquels...

Togo : Chasse à l’homme contre les militants du PNP à l’intérieur du pays.

Le parti exige la libération de Ouro-Djikpa TchatikpiDans un communiqué rendu public le...