L’Union Européenne soutient l’autonomisation de la femme rurale

0
407

journee_femmes


Selon l’Organisation Internationale du Travail (OIT), les femmes africaines rurales produisent 80% de la nourriture et leur rendement augmenterait de 20 à 30%, si elles avaient accès aux mêmes ressources de production que les hommes.
 
Fort de ce constat, et soucieux de relever ce défi, l’ambassadeur et chef de la délégation de l’Union Européenne (UE) au Togo, Nicolas Berlanga-Martinez a rencontré ce jeudi les populations du village d’Agotové (100 km environ au Nord-Ouest de Lomé) en présence de la ministre de la Promotion de la Femme, de l’Action Sociale et de l’Alphabétisation, Dédé Ahoéfa Ekoué.
L’objectif, selon l’ambassadeur, c’est de les amener à prendre conscience de l’importance de l’autonomisation de la femme rurale pour un développement économique « équilibré ».
 
Placé sous le thème « Autonomisation économique de la femme : Un pas vers la citoyenneté pleine », cette rencontre s’inscrit dans le cadre des activités de la journée mondiale des femmes, lancées mardi dernier à Sokodé (400km environ au Nord de Lomé).
 
Pour M. Berlanga-Martinez, il était important de venir constater les conditions de vie de ces femmes rurales, et leur transmettre le message de solidarité et de proximité des femmes européennes.
 
« Les femmes européennes vous encouragent à continuer vos actions, vous invitent à continuer par travailler ensemble, et de ne pas laisser l’intérêt personnel vous dominer », a confié Berlanga-Martinez, qui s’est estimé heureux que des actions se fassent déjà dans les milieux ruraux en faveur de l’autonomisation des femmes.
 
Cette satisfaction est partagée par Mme Dédé Ekoué Ahouéfa qui n’a pas manqué d’encourager les femmes du milieu à continuer les actions pour leur autonomisation, tout en leur assurant de l’appui du gouvernement à cet effet.
« La grande majorité des femmes se trouvent dans les milieux ruraux, et il est important donc de célébrer cette journée avec elles, pour encourager leurs efforts d’autonomisation financière. Le gouvernement reste disposé à les accompagner pour qu’elles contribuent encore plus au développement de l’économie togolaise », a déclaré la ministre.
 
Depuis deux ans déjà, 16 villages dont celui d’Agotové, bénéficient des aides de la part des partenaires de l’UE, dans le cadre du projet « Femme et paysans ouest africain contre la pauvreté ».
 
Gaël N.
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

18 − = 9