L’USET retire son préavis de grève et présente ses excuses au gouvernement


uset2

© togoactualite – La menace de grève venant de l’Union des syndicats de l’éducation nationale (USET) qui plane sur la reprise des cours dès la rentrée d’avril a été le sujet de discussion du Cadre permanent de concertation (CPC) qui s’est tenu ce lundi au cabinet du ministre des enseignements primaires et secondaires.

D’entrée de jeu les différentes centrales syndicales, ont au cours de cette réunion, désavoué le préavis de grève déposé de façon unilatérale par l’USET.
Plus grave c’est le secrétaire général de l’USET M. Kalaha SODJA, qui a pris le contre-pied de la position jusqu’ici défendue par l’USET qui est celle de l’observation d’une grève d’avertissement de 72h les 22, 23 et 24 avril 2014. Mais pour le SG de l’USET cette position a été prise sans concertation avec les autres membres du bureau.

« Il y a vice de procédure, il y a quelques irrégularités dans l’acheminement du dossier parce quand il faut envoyer un dossier il faut la signature du SG. Certains membres de l’USET n’ont pas concerté l’ensemble du bureau et ont déposé le préavis de grève, nous avons réagi en tant que secrétaire général de l’USET. Nous avons donc écrit au gouvernement pour dénoncer cela », a déclaré M. Sodja au cours de cette rencontre. On impute ce préavis à Akéta Abalo, le porte-parole de l’USET.
Le ministre des enseignements primaires et secondaires M. Florent Maganawè ira jusqu’à parlé « de l’usage de faux » dans le courrier de préavis qui lui a été adressé.

uset1

« Les membres qui ont signé ce préavis ne sont pas ceux qui habituellement avaient l’ordre de le signer. A l’intérieur vous avez par exemple Akéta qui l’a signé deux fois », a-t-il martelé.
Il s’est réjoui que le secrétaire général de l’USET a retiré ce préavis de grève et a présenté ses excuses au gouvernement.

Il a lancé un appel à la sérénité à tous les acteurs de l’éducation.
« Aujourd’hui, nous demandons à tous les parents d’élèves et aux élèves de passer dans le calme leur congé et profiter pour préparer les examens qui s’annoncent dès la rentrée et que tout se passera de manière pacifique », a dit le ministre.

Sur ce qui est l’objet du préavis de grève à savoir le préavis de grève, le ministre a dit avoir pris acte et qu’ils y réfléchiront là dessus sans aucune contrainte.

 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé par Togo Actualité !!