Accueil TOGO ACTUALITÉ SOCIÉTÉ Lutte contre la vie chère : malgré l’interdiction de la municipalité, les...

Lutte contre la vie chère : malgré l’interdiction de la municipalité, les organisateurs maintiennent le sit-in de ce 30 et 31 aout

- Advertisement -

sitin_vie_cher_500


© togoactualite – Six organisations de lutte contre la vie chère avaient appelé les populations togolaises à observer un sit-in ces 30 et 31 Août 2016 respectivement devant le ministère de la Justice et l’Assemblée nationale. A quelques jours avant cette manifestation, la municipalité de Lomé par l’entremise de sa vice-présidente Mme Aho Suzanne en réponse à un courrier des organisateurs les prié d’observer leur sit-in à la plage de Lomé. 
 
Mais pour les organisateurs, il n’en ait pas question. Ils maintiennent leur manifestation aux lieux indiqués. Selon le Président de la Ligue des consommateurs du Togo (LCT) que nous avons joint cet après midi l’arrêté de la municipalité est contraire à la loi de 2011 relatives aux manifestations.
 
« Il est contraire regrettable que quelqu’un qui est chargé du respect de la loi viole ce texte et demande aux autres de le respecter. Pour nous, ce n’est pas que nous sommes en train de désobéir à l’autorité mais nous pensons que Mme la vice-présidente de la municipalité doit chercher à nous rencontrer nous les organisateurs avant de prendre une décision parce que la loi l’oblige », a déclaré M. Emmanuel Sogadzi, le président de la LCT.
Pour le responsable de cette association de défense des consommateurs, c’est de commun accord, que l’autorité et les organisateurs doivent se mettre d’accord sur un autre endroit au cas où le premier ne recueillait pas leur assentiment.
 
« On a rien à dire à la plage, on a aucun interlocuteur à la plage, notre interlocuteur c’est le ministre de la Justice, c’est le président de l’Assemblée nationale. Si jusqu’à preuve du contraire, elle nous garantie que ces deux personnes seront à la plage dans leurs bureaux les 30 et 31 août, nous sommes preneurs », a poursuivit M. Sogadzi qui a appelé la population à se oindre à eux ce mardi pour le sit-in devant le ministère de la justice sur la rue de l’Ocam et le mercredi devant le siège de l’Assemblée nationale.
 
Organisé à l’appel de la LCT, la LTDH, la STT, l’ASVITTO et le REJADD, le sit-in a pour but d’une part, demander au gouvernement d’élargir le Comité de suivi des fluctuations des prix des produits pétroliers aux associations de consommateurs, et d’autre part, demander au Chef de l’Etat de prendre conscience de l’état de paupérisation avancée des populations afin que de véritables mesures sociales soient prises.
 
La situation des employés de la zone franche, de la SNPT et du WACEM fait partie également des préoccupations des organisateurs de cette manifestation.
 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

15 + = 22

LES + LUS

Contentieux OTR-Moov/La diversion du Commissaire Général Philippe Kokou Tchodiè : Qui fait main basse sur les millions des indicateurs ?

La grande enquête sur le scandale lié à la commission de 500 millions du contentieux entre la...

Opposition togolaise: La Nature…toujours dans ses œuvres

Au Togo, la lutte pour l’alternance politique n’achoppe pas seulement sur un pouvoir récalcitrant et insaisissable. C’est...

Inquiétantes incohérences à l´ANC : Savent-ils vraiment ce qu´ils font?

Samari Tchadjobo | Photo de courtoisie : S.T Je crois qu´en tant que citoyen togolais de...

Pour la construction des nouvelles mairies: L’Allemagne octroie environ 5 milliards au Togo

Echange des documents L’Allemagne a fait don au Togo — à travers sa banque publique KfW — de...

Togo : Le FMI malgré lui

Le ministre de l’Économie et des Finances Sani Yaya Selon les dernières projections du Fonds Monétaire International (FMI), la...