Mali: la CĂ©dĂ©ao s’engage Ă  envoyer une force de 3300 soldats pour un an

0
209


 
Les dirigeants de la CĂ©dĂ©ao et de quelques autres pays africains se sont prononcĂ©s en faveur de l’envoi d’une force de 3300 soldats afin de reconquĂ©rir le nord du mali occupĂ© par des groupes islamistes armĂ©s.
 
Après une rĂ©union des chefs d’Ă©tat-major des Etats d’Afrique de l’Ouest sur le Mali, le 6 novembre 2012 Ă  Bamako, des dirigeants africains, rĂ©unis dimanche Ă  Abuja se sont prononcĂ©s en faveur de l’envoi au Mali d’une force de 3300 soldats, pour une durĂ©e d’un an.
 
afp.com/Habibou Kouyate
 
Un pas de plus vers une intervention au Mali. Des dirigeants africains rĂ©unis dimanche Ă  Abuja se sont prononcĂ©s en faveur de l’envoi au Mali d’une force de 3300 soldats, pour une durĂ©e d’un an, afin de reconquĂ©rir le nord du pays occupĂ© par des groupes islamistes armĂ©s, a dĂ©clarĂ© le prĂ©sident ivoirien Alassane Ouattara.
 
Le sommet rĂ©unissait des dirigeants des 15 pays membres de la CommunautĂ© Ă©conomique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CĂ©dĂ©ao) et de quelques autres pays africains, dans la capitale nigĂ©riane.
 
Ces soldats proviendraient prioritairement des pays membres de la CĂ©dĂ©ao mais pourraient Ă©galement ĂŞtre fournis par d’autres Etats non membres, a-t-il dit. « Nous avons des pays qui offrent des bataillons, d’autres des compagnies (…). Il y a, bien sĂ»r, le Nigeria, le SĂ©nĂ©gal, le Niger, le Burkina Faso, nous avons Ă©galement des pays comme le Ghana (…), le Togo », a-t-il dit, citant des pays membres de la CĂ©dĂ©ao. Le prĂ©sident ivoirien a Ă©galement mentionnĂ© d’autres pays non membres: « le Tchad, Ă©galement, pourrait participer » et « nous avons eu des contacts avec d’autres pays: la Mauritanie, l’Afrique du Sud », a-t-il dit.
 
Le président ivoirien a dit espérer que le Conseil de sécurité des Nations unies donnerait son feu vert à une intervention internationale fin novembre ou début décembre.
 
AFP/lexpress.fr
 

Laisser un commentaire