Manifestation de Zéglé : M.Fabre « condamne fermement » les « violences contre les populations »

Jean Pierre Fabre, chef de file de l’opposition a « fermement condamné » ce mercredi, les « violences exercées » par des forces de l’ordre sur les populations de Zéglé.

 

photo | archives
photo | archives

Des habitants de cette localité avaient été dispersés à coup de gaz lacrymogènes lundi dernier, lors d’une manifestation. Ils exigent de meilleures conditions de vie, après leur relogement, suite à l’extension du site de la Nouvelle Société de Phosphate du Togo (SNPT). Selon les habitants de Zéglé, le nouvel emplacement ne dispose ni d’électricité, ni d’adduction d’eau potable. Situation contraire aux promesses qui leur avaient été faites.

 

De violents heurts avaient alors opposé des habitants de Zéglé et les forces de l’ordre déployées sur les lieux. Plusieurs blessés auraient été enregistrés. Aucun bilan officiel pour le moment.

 

« Je condamne fermement les violences exercées contre les populations de zéglé comme j’ai condamné en son temps, les violences contre les populations de Mango », a déclaré à l’Agence Savoir News M.Fabre.

 

« Les populations ont été sauvagement réprimées. Je condamnerai, chaque fois que le pouvoir utilisera la violence pour empêcher l’expression », a-t-il martelé, avant d’ajouter : « Ça suffit ».

 

Mardi, le Mouvement Martin Luther King (MMLK) — l’une des organisations de défense des droits de l’homme très actives au Togo – a dénoncé l’usage « immodéré et disproportionné des gaz lacrymogènes par les forces de l’ordre », avant d’exhorter les manifestants « à toujours coopérer dans la discipline et l’ordre avec ceux qui sont chargés d’assurer leur sécurité et de garantir leur protection ». FIN

 

Junior AUREL

 
source : savoir news