Message de soutien à tous mes frères et sœurs au Togo face au Virus.

0
698

Je viens juste dire bonjour et dire aussi que j’ai une pensée pour vous, mes compatriotes ainsi que pour tous les résidents en cette période de confinement sanitaire pour cause de virus du Corona. Même avec toute la bonne volonté du monde et tous les efforts d’empathie je crois qu’il est impossible pour nous qui sommes ici en Europe, l’Allemagne notamment de prendre toute la mesure de la dure épreuve que représente ce fléau pour les gens dans un pays où le manque de moyens sanitaires est une réalité quotidienne depuis des lustres. J’ai lu ce matin que des internes de la faculté de médecine ont décidé de suspendre leurs stages aussi longtemps que les moyens efficaces ne seront pas mis à leur disposition pour exercer leur travail en toute sécurité. On peut être tenté de porter un jugement sur cette attitude et se demander si ces internes ne se sont pas trompés de métier. Mais ce ne sont pas des machines. Ce sont des êtres faits de chair et d’os comme nous tous. Ils ont le droit d’avoir peur. J’ai aussi lu que des commerçants, parmi lesquels des pharmaciens qui ont pourtant le statut de commerçants conventionnés auraient multiplié les prix pour se faire du fric en exploitant la peur collective. Actes illégaux certes, mais là encore la question de juger (moralement) ou de ne pas juger se pose. Une chose est cependant certaine, que ce soit pour les internes stagiaires ou les commerçants, quand Coronavirus aura fini d’anéantir tout ce qu’il peut anéantir, il ne restera plus ni patients ni clients pour justifier l’existence de telle ou telle profession. Mais cela vaut pour nous tous. Par conséquent, c’est le moment d’assurer la solidarité entre humains. Alors que les mesures de restriction des contacts sociaux physiques sont énoncées partout dans le monde comme le seul remède efficace contre la propagation du virus, j’imagine l’épreuve que l’observation de telles mesures signifie pour les citoyens dans un pays où par tradition et par nécessité le contact physique est l’expression la plus élevée de la solidarité.

Corona n’est pas invincible. L’humanité a connu d’autres virus, d’autres fléaux, mais l’humanité a su vaincre et elle vaincra Corona. Surtout ne pas minimiser les contributions personnelles pour participer à l’effort collectif de « guerre » contre le virus en suivant les recommandations des autorités sanitaires compétentes : se laver les mains fréquemment et correctement avec du savon, utiliser les désinfectants si on en a, tousser et éternuer dans les plis des coudes et non dans les mains, maintenir une distance « sociale » et éviter des attroupements de plusieurs personnes, « lorsque l’endroit est confiné et qu’il n’est pas possible de respecter cette distance, « tourner le dos à la personne malade, afin que les sécrétions aient moins de risque de toucher le visage ». », éviter de se serrer la main pour se saluer, éviter de se toucher la bouche, le nez et les yeux car les mains peuvent être contaminées sans qu’on le sache, faire porter un masque à la personne malade si possible, utiliser des mouchoirs à usage unique si disponibles, et bien sûr limiter au strict nécessaire ses déplacements en s’appliquant une quarantaine tant que la crise perdure, prêter une attention particulière aux personnes âgées et ou personnes atteintes de maladies chroniques graves, etc. etc. et etc.

Face à la gravité de la situation j’avoue que mon message est dérisoire. Pourtant je vous l’écris car face à l’épreuve c’est le seul moyen à ma disposition pour manifester ma solidarité. Puisse ce message vous apporter ne serait-ce que l’espace de sa lecture une minute de réconfort. J’ose espérer que nous allons ensemble survivre à cette épreuve et que dans quelques semaines tout cela sera derrière nous.

Excellente journée.

Moudassirou KATAKPAOU-TOURE.

Francfort le 23 mars 2020

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

98 − 89 =