Le ministre Yark met en garde contre les actes d’incivisme

0
706

yark

Ce 23 juin des fonctionnaires de l’administration togolaise ont été pris à partie dans l’exercice de leur fonction par la population. Il s’agit d’une part, des agents des forces de sécurités et d’autre part, des agents des impôts.

 

Le ministre de la sécurité a dans la soirée réagit à travers un communiqué à ces comportements inciviques de la population.

 

Selon le communiqué le lundi 23 juin 2014 aux environs de 07 heures, le nommé Sossouvi Komlan, assistant médical en service à l’hôpital secondaire de Bè, circulant à dos de sa motocycliste sur le boulevard du Mono dans le sens Est-Ouest, a au cours de son trajet et en voulant s’exfiltrer de l’embouteillage au carrefour CIMTOGO, glissé et tombé sur la voie d’un camion se faisant ainsi écrasé mortellement par celui-ci. Malheureusement et contre toute attente, les conducteurs de taxi-motos exprimant leurs mécontentement face à l’événement se sont pris aux éléments de la Police qui se sont transportés sur les lieux pour les constations.

 

Plus tard dans la même journée, relate le communiqué, aux environs de 13 heures, des agents des services des Impôts, dans leur mission régalienne, ont interpellé des motos en situation irrégulière sur le boulevard de la Victoire à hauteur de l’Hôtel Todman. Au moment de l’embarquement, ces agents ont été envahis par les conducteurs de taxi-motos qui ont tenté de s’emparer des engins immobilisés.

 

Dans sa tentative de se dégager et de protéger les engins embarqués, le conducteur du camion des services des Impôts a démarré pour quitter les lieux. Poursuivi par ces conducteurs de taxi-moto, il a percuté une motocyclette en stationnement au bord de la voie à la hauteur de FUCEC-Klikamé. Les conducteurs de taxi-moto ont de nouveau envahi les agents des impôts, tout en bloquant la circulation à cet endroit. Certains ont même réussi à soustraire leurs motos pour prendre la fuite dans ce cafouillage.

 

« Il a fallu l’intervention des éléments de la Compagnie républicaine d’intervention de la police basée à Donou, pour décanter la situation et accompagner sous escorte les agents des impôts, note le communiqué qui a condamné ces « actes inciviques et belliqueux qui ne sont pas de nature à faire avancer notre pays ». Il rappelle aux uns que ces actes sont punis par la loi et aux autres que le payement de l’impôt est un devoir civique prescrit par les lois et règlements.

 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

29 + = 33