MMLK se prononce sur la réhabilitation de l’avenue PAS DE SOUZA de Bè

0
626

COMMUNIQUE DE PRESSE
 
Le Mouvement Martin Luther KING salue la Réhabilitation de l’avenue Pas de SOUZA de Bè mais estime qu’il y a nécessité de bitumer les ruelles environnantes de l’Hôpital de Bè et de réinstaller l’éclairage public au niveau de la lagune au nom du contrôle citoyen des marchés publics
 


Il nous a été donné de constater que les deux ruelles limitrophes de l’Hôpital de Bé, cet établissement public de santé n’a pas été pris en compte pendant l’étude du projet et l’exécution des travaux de la réhabilitation de cette route.
 
Mais contre toute attente, la deuxième et la troisième ruelles, juste après cet hôpital en allant vers la plage, sont entièrement refaites et bitumées ; de même que celle qui les boucle à leurs carrefours respectifs.
D’après des informations dignes de foi, ces deux (02) ruelles passent ; l’une devant l’hôtel AMITIE dont le propriétaire serait un ex-député et l’autre aboutissant à la devanture du domicile de l’actuel Ministre BROOHM.
Loin de nous l’idée d’être contre la réalisation de ces ouvrages par un tiers ; mais la bonne gouvernance tant prônée par notre gouvernement doit primer sur l’intérêt personnel.
 
Le MMLK-La voix des sans voix vient interpeller le maître d’ouvrage pour éclairer l’opinion sur les éventuelles sources de financement de ces ouvrages, afin que le contribuable remercie les bienfaiteurs ou leur demande des comptes.
 
Le MMLK-La voix des sans voix demande expressément à ce même maître d’ouvrage de refaire le câblage de l’éclairage public au niveau de la lagune de Bè, eu égard à l’accessibilité trop facile des câbles par les usagers, humidité trop ambiante de ce sol et aussi la sensibilité de cette zone en temps normal que celui des troubles sociopolitiques.
La présente installation semi-souterraine et semi-aérienne ne serait pas adaptée à cette zone, car il suffit d’un coup de pinces pour sauter les câbles, ce qui est une perte publique.
 
Le MMLK espère que la lumière sera faite sur ces zones d’ombre qui entourent l’exécution de ces travaux afin de rendre effectif et réel le contrôle citoyen des marchés publics au Togo.
Le MMLK exige qu’à l’avenir, la réalisation des projets tiennent compte de l’aménagement des devantures des services publics et privés à statut social et humanitaire afin de garantir leur propriété pour toute fin utile.
Le Président,
 
Pasteur EDOH K.KOMI
 
mmlk_500x290




 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

2 + 7 =