Moisson maigre pour le 1er meeting de l’Appel des patriotes

0
230

fulbert-atisso_19oct2013


Un mois après le lancement de « l’appel des patriotes » le 19 septembre dernier, le journaliste-écrivain, Fulbert Attisso entouré de son état-major (Hospice Coco et Patrice Bakaï) a fait son baptême de feu en allant à la découverte du public ce dimanche. C’était au cours d’un meeting de sensibilisation animé sur le terrain des Cheminots à Ahanoukopé à Lomé. Si côté mobilisation la mayonnaise n’a pas tout à fait pris, vue la faible mobilisation, Fulbert peut se réjouir cependant d’avoir eu une oreille attentive de la part de ceux qui ont malgré tout fait le déplacement.
 
C’est avec le slogan « 2015 : alternance, 2015 : candidat unique » que le premier intervenant à ce meeting M. Bakaï a retracé l’histoire de peuple togolais dans sa quête pour l’alternance politique. Faisant le diagnostique de cette lutte, il en tire la conclusion que la division de l’opposition en est pour quelque chose dans ces différents échecs. C’est pourquoi il a appelé les forces démocratiques à un sursaut d’orgueil pour que l’alternance soit possible en 2015.
 
Fulbert Attisso à quant à lui, dans son adresse, expliquer les différents concepts de l’appel des patriotes. Il s’agit pour lui premièrement de constituer une coalition des forces de l’alternance, secundo d’établir un programme commun des forces de l’alternance et enfin choisir un candidat unique des forces de l’alternance.
Pour cela, « il faut que les populations se rassemblent autour de cet appel pour contraindre et obliger l’opposition à faire d’abord les états généraux, à se rassembler et à se mettre en ordre de bataille pour 2015 » souligne le journaliste-écrivain.
 
Accusé d’agir en sous main pour quelqu’un Fulbert Attisso se défend « ce sont des calomnies sans fondement. La même chose s’est produit quand nous avons crée le MCA », se rappelle-t-il avant de poursuivre que c’est surtout les partis de l’opposition qui estiment qu’il y aurait quelqu’un derrière l’appel des patriotes, « il n’y a personne derrière nous. Après investigation vous constaterez que ces suspicions sont vaines et sans fondement », affirme-t-il.
 
Hospice Coco à de son côté insisté sur le rôle que doit jouer la diaspora pour faire de l’alternance une réalité au Togo en 2015.
 
Notons que des meetings sont également prévus dans d’autres quartiers de la ville et du pays.
 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ 78 = 86