Le monde entier lâche Faure Gnassingbé sauf ses opposants


faure_deputes_dunord_500


« Dieu ne recule pas devant Faure Gnassingbé ». C’était le titre évocateur qu’à trouver notre confrère en ligne Togoinfos.com pour analyser l’appel des églises catholiques, protestantes et méthodistes aux réformes que le pouvoir RPT/UNIR refuse de faire. Quelques jours plus tard, c’est au diplomate européen en poste au Togo, Nicolàs Berlanga-Martinez, de faire un tweet :« Nous ne pensons pas que la question des réformes soit clôturée », en réponse à la sortie scandaleuse d’un certain Aboudou Assouma. Le Groupe des cinq (5) à savoir l’UE, les USA, l’Allemagne, la France et le PNUD ont remis une couche pour rappeler au pouvoir ses engagements à opérer les réformes afin de basculer le pays définitivement sur la voie de la démocratie. Quelques semaines avant à New York, Faure Gnassingbé confiait à des diplomates de l’UE qu’il a reçus que vu la manière dont l’opposition est divisée, s’il laisse le pouvoir, le pays va tomber dans un chaos.
 
On voit bien qu’au sein de la communauté internationale, les soutiens au pouvoir de Faure Gnassingbé se comptent au bout des doigts pour ne pas dire inexistants. Ce pouvoir est devenu une pourriture dont personne n’ose réclamer l’amitié. Ceux qui se sont bousculés en 2005 pour imposer le fils du père, dix ans plus tard, se font discrets ou manifestent leur déception et pensent qu’il faut tourner la page de ce règne au Togo. Pendant que le monde entier s’y met, y compris les hommes de Dieu pour ne pas dire le bon Dieu lui-même, les opposants de Faure Gnassingbé au lieu de donner l’estocade au régime se contentent des querelles de chiffonniers. En lieu et place d’une stratégie efficace visant à mettre fin au système, on se bagarre pour des broutilles à la grande déception de ceux qui dans les églises et dans les Chancelleries invitent le pouvoir à respecter ses engagements. On voit bien que le monde entier est fatigué de ce pouvoir autiste, archaïque et autocratique sauf les opposants togolais.
 
 
Mensah K.
 
L’Alternative Togo