Musique : Diez Gagnon Khete’t sort « Prototype », son 1er album solo

Diez-Khete’tUn nouvel album pour enrichir le marché musical togolais a été présenté vendredi après midi à la presse au cours d’une cérémonie de lancement. L’auteur s’appelle Diez Gagnon Khete’t, membre influent du groupe Cyclone et du collectif Afein clan. Ce premier album solo de l’artiste qui à être présenté à la presse en cette nouvelle année 2013, est dénommé « Prototype », un condensé de rythmes dansants sur des musiques purement togolaises. On y écoute du rap, du hip-hop, du slam et du reggae, un ensemble de sonorités inspirées de la vie quotidienne.
Les premiers signes de la passion de Diez Khete’t pour la musique sont apparus dès le bas-âge et émanent de la présence et de l’influence musicale de ses parents, une mère choriste et un père amateur de flûte, le tout renforcé par la notoriété des autres membres de la famille. « Je remercie ma mère et mon père pour l’héritage musical qu’ils m’ont légué en acceptant que je choisisse cette voie pour ma carrière. Ils ont été mes premiers soutiens », avoue Diez Khete’t.
Son parcours est celui d’un « combattant » qui s’est fixé un objectif, celui de réussir la concrétisation de son rêve et de sa passion. 1994 a été l’année de la formation du groupe Cyclone, le premier groupe musical auquel l’artiste a appartenu et composé de trois jeunes artistes à savoir Menthal, Risher et Diez lui-même.
Un premier single, très engagé sorti par le groupe chez Mix Box leur a permis de s’imposer sur le marché musical togolais avec le titre « Mizon ». La première compilation du projet entre deux mondes de Hop Row Records en 1996 a été marquée de l’empreinte de ces trois artistes avant de s’attaquer 10 ans plus tard, à la création du collectif Afein clan dont ils se réclament avec d’autres artistes et ingénieurs de son Togolais.
Une philosophie de prise de conscience de la jeunesse est distillée par les membres de ce groupe qui réclament l’authenticité africaine à travers un flow imparable sur fond d’engagement.
Dix-huit (18) ans après ses débuts dans la musique, Diez sort son premier album solo dénommé « Prototype ». « Le parcours n’a pas été facile, il m’a fallu du temps pour préparer, travailler et sortir cet album qui signe ma présence sur le marché musical togolais », explique celui-ci entre deux expirations. Un album de seize (16) titres ou encore un florilège de textes dénonçant les différents maux de la société à l’instar de la corruption, la mal gouvernance, la dépravation des mœurs et tout ceci dans des sonorités hip-hop, slam et reggae.
L’album prototype se définit comme un « médicament pour soulager les maux et malaises dont souffre le public togolais ». Pour cela, le staff de promotion et de communication de l’artiste a adopté une stratégie de proximité pour mettre l’album à la disposition des fans et permettre une distribution étendue. « L’album prototype est en vente partout au Togo, sur les marchés et même dans les pharmacies de Lomé et de tout le Togo », a précisé Bernard BOKODJIN, Directeur de la structure « Autre Monde Communication », chargées de la communication et de la promotion de l’artiste.
DBD