Accueil TOGO ACTUALITÉ POLITIQUE Nicolas Lawson : « aller aux élections ne rendra service ni au...

Nicolas Lawson : « aller aux élections ne rendra service ni au pouvoir, ni au chef de l’Etat »



Le président du Parti du renouveau et de la rédemption (PRR), Nicolas Lawson n’aime pas la manière dont la chose politique évolue au Togo. La crise sociopolitique et les problèmes économiques sont toujours d’actualité, ceux qui sont au pouvoir font partie de ceux qui ont créé ces problèmes dans le pays, la partie en face d’eux n’est pas d’accord avec eux et on veut aller à des élections.
Selon lui, aller aux élections dans ces conditions, est ‘aventurier’ et ‘dangereux’ pour le pays. Mieux, a-t-il insisté, c’est reporter la crise sociopolitique qui secoue le pays et ne rendre service à personne, ni aux militants du parti au pouvoir, l’Union pour la République (UNIR), ni à l’actuel chef de l’Etat, Faure Gnassingbé.
« C’est une grave erreur, les élections ne vont pas résoudre les problèmes de ce pays. Que des gens ne croient pas que parce qu’ils vont encore frauder pour le pouvoir et on va les nommer ministres et ils vont doivent continuer. Jusqu’à quand ? », a-t-il déclaré ce dimanche dans l’émission « D12 » de la radio Pyramide FM.
Nicolas Lawson dit vouloir rencontrer depuis un moment le chef de l’Etat pour lui dire en face ce qu’il pense de la situation, mais selon lui, ceux qui sont autour du président de la République l’en empêchent.
« Ce que je lui propose, c’est de pouvoir doter ce pays d’une 5ème République en faisant en sortant qu’il y ait une assemblée constituante forte », propose-t-il.
Cette Assemblée, souligne M. Lawson, doit proposer la loi fondamentale qui doit guider le Togo dans les années à venir de façon à faire du pays l’or de l’humanité.
« Ce n’est qu’à partir de là qu’on peut créer un nouveau état d’esprit et une nouvelle société. Cela pourra nous conduire à résoudre les vrais problèmes de ce pays. Il y a trop de misère, de sectarisme et de division », a-t-il lancé.
Aux dernières nouvelles, les Togolais vont aux élections le 20 décembre prochain. Les protagonistes de la crise, notamment le pouvoir et la coalition des 14 partis politiques de l’opposition togolaise sont depuis samedi dernier à Conakry en Guinée pour la 3ème réunion du comité de suivi de la mise en œuvre de la feuille de route proposée par la CEDEAO pour sortir le Togo de crise.
 
source : Global actu
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ 25 = 30

LES + LUS

Qui sont ceux qui ont honte de se présenter aux élections locales sous l’identité de leur parti?

« Nous savons ce que nous sommes quand nous voyons ce que nous avons fait ». Pierre...

Promotion du PND : Les contre-vérités de Faure Gnassingbé à Londres et sur BBC

Lorsqu’une seule famille gère un pays depuis 52 ans, avec son lot de violations systématiques de droits...

« Panique totale » dans le centre du Bénin: Au moins deux opposants tués, 50 policiers blessés

Plusieurs civils ont été tués par balles et une cinquantaine de policiers ont été blessés, dans les...

Togo, « Armes de guerre » de Faure Gnassigné : Comprendre la Supercherie.

Très à l’aise au micro des médias étrangers au détriment des organes de presse nationaux pour lesquels...

Togo : Chasse à l’homme contre les militants du PNP à l’intérieur du pays.

Le parti exige la libération de Ouro-Djikpa TchatikpiDans un communiqué rendu public le...