« Nous sommes en face d’un régime dictatorial » Bouraima NABOUDJA

0
4459

Par togomedia24.com

La Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK) se dit victime d’un harcèlement judiciaire de la part du pouvoir de Faure Gnassingbé. En conférence de presse jeudi 09 juillet 2020 à Lomé, le regroupement de partis politiques a donné plus de précisions sur la citation à comparaitre devant le doyen des juges d’instruction de trois de ses membres.

Dans la déclaration liminaire lue, par Marc MONDJI, l’assistant de monseigneur Kpodzro, « ces nouvelles convocations viennent renforcer le processus multiformes d’harcèlements enclenché par le régime depuis le lancement de la campagne électorale des élections présidentielles du 22 février 2020 ».

Fulbert ATTISSO, Marc MONDJI, Agbeyomé KODJO, tous convoqués se présenteront-ils devant le doyen des juges ce 09 juillet 2020 ?

D’après, Fulbert ATTISSO, coordonnateur de la DMK, les trois personnalités invitées se présenteront devant le juge d’instruction.

« Nous allons nous présenter, il n’y a aura pas de dérobade ni de défection possible »  a-t-il indiqué.

Malgré ces tribulations judiciaires, l’on ne désarme pas du côté de la Dynamique. Les opposants affirment continuer la lutte pour l’obtention de l’alternance au Togo.

« La lutte ne fait que commencer et les Togolais auront l’alternance dans ce pays » déclare le député Sanbiri Targone.

Porte-parole du candidat Agbeyomé, la Secrétaire Générale de la CDPA, Brigitte ADJAMAGBO renchérit « On est dans un processus, les bilans d’étapes que nous avons fait ont montré que nous avons des victoires d’étape. Notre objectif, c’est l’alternance et ce combat continu avec le peuple Togolais qui aspire profondément à l’alternance. Nous sommes dans un processus qui nous conduira à l’alternance »

A Bouraima NABOUDJA, de Togo Debout de conclure « Nous n’avons pas peur d’aller en prison. Nous défendons une cause noble, celle d’un peuple réprimé. Agbeyomé n’a pas peur de la prison parce qu’il a déjà fait la prison injustement. Nous sommes en face d’un régime dictatorial…»

Agbeyomé Messan KODJO, dans un message vocal a affirmé ne pas répondre à cette invitation de la justice, en sa qualité de président démocrate ment élu.

Vers une nouvelle arrestation musclée d’Agbeyomé KODJO ?

Nous y reviendrons !

source : togomedia24.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

− 3 = 6