Odon Itsu ou fête des ignames dans l’Ogou : L’apothéose ce samedi au stade municipal d’Atakpamé en Présence du Premier ministre

0
799

fete_ignames

L’apothéose de la 41e édition de la fête traditionnelle des ignames « Odon Itsu », placée cette année sous le thème de la cohésion et du développement du Grand Ogou, a eu lieu ce samedi 9 août au stade municipal d’Atakpamé, localité située à environ 175 km au nord de Lomé, a constaté le correspondant de l’Agence Savoir News.

L’Eclat de cette édition a été rehaussé par la présence du Premier ministre Kwessi Séléagodji Ahoomey-Zunu, en présence des ministres Germaine Kouméalo Anaté (Communication, de la Culture, des Arts et de la Formation civique), Mawussi Djossou Sémodji (Planification du Développement et de l’Aménagement du Territoire), Yacoubou Koumadjo Hamadou (Droits de l’Homme, de la Consolidation de la Démocratie, chargé de la Mise en Œuvre des Recommandations de la CVJR) et Fiatuwo Kwadjo Sessenou (Urbanisme et de l’Habitat).

Outre la cérémonie de libation, le moment solennel de cette fête a été la dégustation de la nouvelle igname, un défilé de différents groupes folkloriques, expression des richesses culturelles des communautés du Grand Ogou.

Vendredi déjà, le chef spirituel de « la Terre », et garant des us et coutume Ifè, Iba Somonè Fotoki Atchikiti Odoé IX, avait procédé aux prières rituelles à Iwaya, (couvent, sanctuaire des peuples du Grand-Ogou) pour donner l’autorisation de consommer la nouvelle Igname à l’issue d’une marche dite « guerrière » en direction des quartiers historiques à savoir Djama, Houdou, et Gnagna.

Dans son allocution de circonstance, la ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et de la Formation civique, a d’abord transmis aux populations, les fraternelles salutations du chef de l’ Etat, Faure Essozimna Gnassingbé toujours attaché aux us et coutumes et qui fonde sa politique sur la réconciliation entre les générations et entre les différentes communautés, sur la cohésion sociale et le développement.

Mme Germaine Kouméalo Anaté a vivement félicité le Grand Ogou pour son adhésion à la politique pragmatique du gouvernement pour le développement humain et le développement socioéconomique et culturel du Togo, soulignant que la célébration des fêtes traditionnelles et culturelles des préfectures du Togo, offre un repère très important non seulement pour les collectivités locales mais aussi pour la communauté nationale.

Après avoir a exhorté les fils et filles du Grand Ogou à s’affranchir des divergences politiques, des frontières claniques, idéologiques ou religieuses, elle les a invités à saisir l’opportunité de cette célébration pour poursuivre la réflexion sur les différentes initiatives locales visant à améliorer la qualité de vie des populations à travers la recherche de la croissance économique, de la productivité, la création de l’Emploi et la réduction de la pauvreté.

Mme Anaté a conclu qu’il est urgent de réhabiliter les principes culturels qui ont toujours servi de substrat à l’éducation civique et citoyenne dans nos sociétés traditionnelles.

Auparavant, le président du comité d’organisation, Ahokpé Thomas et le président des chefs traditionnels de l’Ogou, ont souligné que cette célébration est un symbole éloquent des communautés qui compose le Grand Ogou.

Pour eux, c’est aussi l’occasion pour les natifs du Grand Ogou, d’offrir aux divinités en signe de reconnaissance, les prémices de leurs cultures parmi lesquelles l’igname occupe une place de choix.
Une conférence-débat, des offices religieux, des expositions, des soirées récréatives, et des rencontres sportives ont meublé cette 41e édition.

ENCADRE : Bref historique de la fête Odon Itsu

L’histoire retient que les Ifè qui avaient quitté la localité d’Ilé Ifè, (au Nigeria), en passant par Kétou (au Bénin) et Tchéti sont arrivés à Atakpamé vers 1700, un site montagneux sûr qui les protégeait contre des éventuels poursuivants.

En arrivant à Atakpamé, les Ifè auraient rapporté avec eux, une racine qui plantée les a nourris en produisant beaucoup de tubercules. C’est en reconnaissance aux divinités qui leur auraient offerts gracieusement cette racine, que les Ifè et autres communautés alliées, célèbrent Odon Itsu qui signifie en langue ifè : « fête des ignames ».

A cette occasion, la tradition veut que les prémices d’ignames soient offertes en premier à ces divinités avant toute consommation, afin de les remercier pour avoir favorisé des récoltes abondantes, puis bénéficier de leur protection et de leur bénédiction sur les familles et les prochaines semailles.

Au-delà de cet aspect traditionnel, la célébration de Odon Itsu qui est une occasion de retour au bercail de tous les fils du Grand Ogou, marque aujourd’hui, non seulement un trait d’union mais un élément fédérateur des nombreuses communautés apparentées notamment les Houdou, Fon, Datcha, Kpessi et Adja. Elle est également un vecteur de cohésion entre toutes les composantes ethniques et linguistiques vivant dans ces localités. FIN

D’Atakpamé Djibril KEROL

Savoir News

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

− 3 = 2