Ouro Dzikpa Tchatikpi: Quand les faits nous donnent raison

0
824

Le mercredi 08 janvier  dernier, au lendemain de son exclusion du Parti National Panafricain (Pnp), OuroDzikpaTchatikpi s’est engagé dans une nouvelle dynamique politique, aux côtés de Nathaniel Olympio du Parti des Togolais et DjimonOré du Front Patriotique pour la Démocratie (Fpd) pour, dit-on, une «réorientation de la lutte politique». Si nul ne peut reprocher à l’ex Conseiller de TikpiAtchadam sa démarche, la célérité ayant caractérisé sa «reconversion» aura néanmoins mis à nu, sa vraie nature.

Réorientation de la lutte, vous avez dit ?

Devant la presse, l’ex député DjimonOré, et le Président national du Parti des Togolais, Nathaniel Olympio et OuroDzikpaTchatikpi ont livré à l’opinion, le motif de leur rapprochement idéologique. De façon synthétisée, le trio appelle les Togolais à s’engager dans un creuset de réorientation de la lutte pacifique pour l’avènement d’une transition politique apaisée et la transformation du Togo. « Le Togo que nous voulons doit faire disparaître de l’opinion publique la notion du dirigeant tout-puissant. Le Togo que nous voulons doit revenir au véritable fondement de la démocratie : celui qui érige le peuple en souverain et dont les dirigeants ont pour mission et honneur d’être au service de leur peuple. Le Togo que nous voulons doit avoir en mémoire les valeurs fondatrices enseignées par les pères fondateurs, celles du travail, de liberté et de patrie», ont-ils déclaré. Ainsi, le peuple togolais doit désormais composer avec une nouvelle coalition qui se donne comme pour défis, d’empêcher la tenue de la prochaine présidentielle dont le premier tour est prévu pour le 22 Février.

Si les Togolais se questionnent, d’une part, sur la plus value de ce nouveau regroupement de partis politiques dans le jeu politique national et surtout sa particularité, ils redécouvrent, de l’autre part, et avec Grand étonnement, la face cachée d’un acteur de cette odyssée. Il s’agit de OuroDzikpaTchatikpi.

Ouro Dzikpa Tchatikpi : Du soupçon à la confirmation

L’homme était, jusqu’à son exclusion du parti, au cœur du dispositif organisationnel et décisionnel du PNP. Conseiller de Salifou Tikp iAtchadam, en l’absence de ce dernier contraint à l’exil au lendemain du 19 Août 2017, Ouro Dzikpa Tchatikpi a constitué, deux ans durant, la boussole de la barque rouge. Mais très vite, l’homme s’est fait remarqué par son discours à l’emporte pièce, incohérent et souvent provocateur, à contre-courant   de la dynamique du parti qui a redonné vie à la lutte contestataire du pouvoir cinquantenaire de Lomé. Nous avons vite fait de déceler l’instabilité   de l’homme et avons conséquemment tiré la sonnette d’alarme sur la nécessité pour le bureau directoire du parti rouge de recarder l’homme. « Pour un fonctionnement harmonieux de la C14 : Cet homme doit contrôler son langage», avions-nous déjà mis à la manchette de notre parution N°280 du 08 août 2018

Aujourd’hui, les faits semblent nous donner pleine raison. Et pour cause, OuroDjikpaTchatikpi ne s’est pas donné du repis avant de rebondir. A peine avait-il été exclu du Parti National Panafricain (Pnp), pour démarche cavalière visant la création d’une nouvelle coalition engageant le Pnp sans l’aval du bureau directoire du parti,  le désormais ex Conseiller du Président national du Pnp a repris service sous le seau de la réorientation de la lutte politique au Togo. Pourtant M. Tchathcikpi avait réfuté formellement au travers d’un communiqué, les accusations portées deux jours plus tôt contre lui par son parti.

La face cachée d’un politique accidentel

En posant les balises d’une nouvelle coalition de l’opposition, exactement dans le format de ce qu’on lui reprochait, donnant ainsi pleine raison au bureau du PNP dans sa décision de l’exclure définitivement du parti, OuroDjikpaTchatikpi confirme aux yeux du monde, les appréhensions de certains observateurs et critiques sur le caractère pernicieux et ambiguë de son engagement aux côtés des forces démocratiques.

Aujourd’hui, c’est un constat qu’après son détour par le Service de Renseignement d’investigations criminelles (Sric), l’homme a changé de veste avec un discours loin de celui, bien qu’approximatif, qu’il tenait jusque-là. C’est dire donc que beaucoup d’eaux auraient coulé sous le pont, connaissant les méthodes du pouvoir de Lomé qui, à défaut de discréditer le Pnp par des arguments tirés par les cheveux, tente vaille que vaille de le disloquer et casser ainsi la dynamique contestataire toujours perceptible. Par ses agitations ayant conduit d’abord à sa décharges, puis à son exclusion définitive du Pnp, Ouro Dzikpa Tchatikpi apporte de l’eau au moulin de ceux qui voyaient déjà en lui, un politique accidentel de passage, grâce surtout à la vague rouge. Autrement, un pseudo démocrate aux ambitions démesurées qui, après avoir pris goût du lait à lui servi, veut désormais compter les bœufs, pour ainsi paraphraser un acteur politique togolais.

source : Fraternité

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

1 + 8 =