Panique à la prison civile de Lomé/ Un Ivoirien soupçonné de Covid-19 décède, 2 autres cas détectés

0
2011

C’est la panique générale à la prison civile de Lomé. En effet, selon des sources très bien renseignées, trois cas positifs de Covid-19 ont été détectés à la maison d’arrêt de Lomé dont un décès (un Ivoirien, selon nos informations). Mais les autorités font tout pour étouffer l’affaire. D’ailleurs une minuterie a récemment éclaté sans suite. Dans les rangs des agents pénitentiaires, c’est la désolation totale. Les prisonniers pour leur part ne savent plus à quel saint se vouer.

Le dimanche dernier vers 4heures du matin, un ivoirien a été transféré de la prison civile Lomé au CHR Lomé Commune, lieu où sont soigné les cas positifs au Coronavirus. Malheureusement, il rendit l’âme quelques heures plus tard, selon les informations.  Curieusement, rien n’a été signalé au niveau du décompte quotidien qui se fait au niveau du site covid19.gouv.tg.

Deux autres cas ont été encore détectés dans la semaine dans le quartier des cellules d’isolement, ce qui a fait grimper le nombre à trois.

Vu la gravité de la situation, les prisonniers ont manifesté leur mécontentement. Pour les calmer et les rassurer, le directeur de la prison et certains envoyer du ministère de la justice étaient dépêché pour calmer la tension le dimanche. « Ils nous ont rassuré qu’ils aillent passer le mardi pour voir comment trouver une solution pour que cela ne se reproduise plus mais jusqu’à l’heure où nous y sommes on n’a aucune nouvelle d’eux », renseigne une source interne à la prison civile de Lomé.

Plus aberrant, depuis que cette affaire a éclaté au niveau de la prison civile de Lomé, l’autorité se concentre beaucoup sur comment étouffer l’affaire. Aucun test n’est effectué ni aux agents pénitentiaires ni aux détenus. C’est la stupéfaction qui règne actuellement dans l’univers carcérale à Lomé. Mais pourquoi l’autorité ne veut pas communiquer sur le sujet ?

Nous n’avons pa pu rentrer en contact avec le comité de gestion de la crise. Mais nous avons reçu plusieurs alertes des prisonniers et des gardes pénitantiaires.

Nous y reviendrons….

kpatimanews

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

52 − 44 =