Patrice Kouamé : « le Conseil de l’Entente est en bonne voie »

0
558


Le Conseil de l’Entente, l’organisation sous régionale qui a en son sein le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Niger et le Togo, tient depuis ce lundi à Lomé, la 14ème réunion des comités des experts. La réunion a été ouverte par le Secrétaire exécutif dudit Conseil, Patrice Kouamé et la secrétaire générale du ministère togolais des Affaires étrangères et présidente du comité des experts, Abra Afetsé-Tay.
Pendant trois (3) jours, les experts des 5 pays vont examiner les comptes de l’exercice financier clôturé au 31 décembre 2017, et échanger sur l’état d’avancement du programme immobilier ainsi que des dossiers du Centre régional de formation pour l‘entretien routier (CERFER).
Pour ce qui concerne la réforme du CERFER, la Banque africaine de développement (BAD) a fait un don de 5 milliards de francs CFA, don dont les documents ont été finalement signés en Côte d’Ivoire il n’y a pas longtemps.
A la suite de cette réunion, c’est le conseil des ministres des 5 pays présidé par le ministre togolais des Affaires étrangères, Robert Dussey qui travaillera sur le rapport d’activité des experts.
Pour Patrice Kouamé, le Conseil de l’Entente qui se dynamise depuis quelques temps, a de beaux jours devant lui. « Le Conseil de l’Entente est en bonne voie et va atteindre sa vitesse de croisière », a-t-il déclaré.
Il n’en veut pour preuve que l’exécution du plan stratégique 2018-2022 dont s’est doté le conseil à la suite de la mise en œuvre du plan stratégique 2012-2017.
Mais cette belle envolée de l’institution sous régionale ne sera vraiment profitable que si les membres de l’organisation s’acquittaient de leurs engagements envers le Conseil de l’Entente, a lancé la présidente du comité de experts.
 
Global actu
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

38 − = 35