Pétrole-gate: la colère de Faure Gnassingbé

0
3552

Selon les révélations du journal L’Alternative, jusqu’à 500 milliards de Fcfa ont été détournés par l’ancien coordinateur du Comité de suivi des fluctuations des prix des produits pétroliers (CSFPPP) et son réseau. Ce scandale financier de trop suscite l’indignation de plus d’un. Surtout que plusieurs autorités sont citées dans la magouille. Aux dernières nouvelles, le Chef de l’Etat togolais, outré, s’est saisi du dossier.

C’est un scandale qui agite la République. Entre 400 et 500 milliards de Fcfa ont été détournés dans les activités du Comité de suivi des fluctuations des prix des produits pétroliers. Ce comité est chargé de l’importation du pétrole et de la fixation des prix à la pompe.

Le président togolais vient de se saisir du dossier, apprend Togobreakingnews.info. Des sources à la Présidence togolaise indiquent que le Chef de l’Etat est sérieusement en colère et ne compte pas laisser passer le dossier. Les coupables devront répondre, aurait-il soufflé à l’un de ses conseillers.

« Il a demandé la situation du Comité de suivi des fluctuations des prix des produits pétroliers (CSFPPP). Il attend que le point soit fait rapidement par les ministères concernés dans les plus brefs délais pour aller de l’avant », nous précise notre source.

Actuellement, c’est la course contre la montre aux ministères en charge du commerce, des finances et des mines, les 3 ministères impliqués dans la gestion de l’importation des produits pétroliers. Les justificatifs doivent être réunis pour faire le point de la situation du CSFPPP.

Selon les révélations du bihebdomadaire L’Alternative, la société Terim Consult SARLU (TCS) qui passe les commandes de pétrole au nom du Togo s’est arrangée pour n’avoir qu’un seul fournisseur qui est la société VITOL. Et TCS fondé par Fabrice Adjakly bénéficie naturellement de la bénédiction du Comité de suivi des fluctuations des prix des produits pétroliers (CSFPPP), dont le coordonnateur n’est autre que le même Adjakly.

Conséquence, les prix des produits pétroliers à la pompe au Togo ne dépendent plus des fluctuations des prix du marché international. Trois structures comparses, qui sont de fait juges et parties, décidaient à la fois du prix d’achat du carburant livré en gros et du prix de vente à la pompe.

Le procédé aurait permis au sieur Adjakly et son réseau de détourner jusqu’à 500 milliards de Fcfa sur le dos du contribuable togolais depuis 2014.

Faure Gnassingbé agira-t-il pour que les coupables, autant qu’ils sont, soient traduits pour répondre de leurs actes ?

Il est vivement attendu à ce tournant.

Avec togobreakingnews

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

93 − 84 =