Petrolegate /CSFPPP : Des duplex à 75 millions F Cfa l’unité à la cité Mokpokpo, l’autre folie d’un membre influent du comité

0
897
Une villa duplex à la Cité Mokpokpo
Une villa duplex à la Cité Mokpokpo

Le fumant scandale du pétrole qui secoue la République depuis quelques semaines n’en finit pas de faire des vagues. En attendant le procès palpitant contre le confrère « L’Alternative » programmé sur le 12 août prochain, les langues continuent de se délier avec leur lot de révélations. Au fil des jours, les révélations et indiscrétions permettent aux  Togolais d’avoir une idée sur l’ampleur du réseau mis en cause,  mais aussi de la dissimulation des biens.

 Dans une de nos précédentes parutions, nous révélions que dans les nombreuses sociétés créées par le père et le fils Adjakly, se trouvait une SCI (Société civile immobilière) au capital de 10 millions F CFA avec pour gérant Francis Sossah Adjakly. Selon plusieurs sources, les milliards ponctionnés sur les commandes du pétrole sont recyclés dans l’immobilier aussi bien au Togo qu’à l’extérieur. Le dossier qui nous intéresse aujourd’hui concerne l’acquisition de  4 duplex à la cité Mokpokpo, ce fameux projet dit de logements sociaux implémentés dans l’enceinte du Lycée technique d’Adidogomé. Un influent membre du Comité de suivi des fluctuations des pris des produits pétroliers (CSFPPP) a offert à ses deux progénitures deux duplex de 75 millions de francs CFA l’unité. Les duplex sont en plein réaménagement pour les adapter au goût des enfants de l’acquéreur, ce qui devait induire des dépenses supplémentaires. Ce généreux acquéreur récemment déchu de son poste au sein du CSFPPP ne s’est pas arrêté là, l’argent coulant à flots comme de l’eau à une borne fontaine, il a offert un duplex moyen de 42 500 000 FCFA à une de ses amies préférées (sic) et un second duplex à la petite sœur de cette dernière.

 Cette nouvelle révélation qui éclabousse cet ancien membre influent du CSFPPP nous renseigne plus sur la destination que prennent les fonds frauduleusement soutirés sur les commandes du pétrole par le réseau Adjakly et complices. Acheter un duplex de 42 500 000 F CFA à une amie et un autre à la sœur de cette amie, il faut être pourri d’argent pour s’offrir cette folie. Ceux qui continuent de vouloir brouiller les pistes en semant la confusion dans l’opinion sont loin d’imaginer le tort que ce réseau a créé non seulement à l’Etat, mais aux contribuables pendant plus d’une dizaine d’années. Le pétrolegate apparait aujourd’hui comme le scandale de trop et le gouvernement a l’obligation de faire la lumière sur ce dossier et réserver au nom de la lutte contre l’impunité une suite judiciaire aux auteurs.

source : S.A/ Liberté Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

+ 73 = 79