Philippe Atakpa à l’ANC et au CAR: ‘Aucun parti de l’opposition ne peut prendre seul le pouvoir’


Philippe_Atakpa


« Aucun parti politique de l’opposition pris individuellement ne peut prendre le pouvoir, y compris le CAR, l’ANC, etc. Quelqu’un qui dit cela le dit pour se faire plaisir. Nous devons taire nos divergences pour travailler pour la conquête du pouvoir ».
 
Cette déclaration est de Philippe Atakpa, membre du Pacte Socialiste pour le Renouveau (PSR), parti membre du CAP 2015 dimanche sur le plateau de LCF. M. Atakpa indique expressément que les querelles de l’opposition ne lui permettront pas d’aller au pouvoir. Il a, de ce fait, appelé le CAR et ANC à vite s’entendre pour que la lutte pour la conquête du pouvoir reprenne pour mettre le régime en place en difficulté.
 
Présent sur la Plateau de la même émission, le chargé des affaires politiques du CAR, Dr James Amaglo a laissé entendre que son parti travaillera avec toutes les entités de l’opposition à condition que des gens changent leurs mentalités.
 
« Hier aujourd’hui et demain, le CAR est prêt à travailler avec tous les éléments du CAP 2015 », a-t-il dit.
 
Pour M. Amaglo, la déclaration d’Isabelle Améganvi, qui disait que son parti allait désormais combattre le CAR et OBUTS au même titre que UNIR, a choqué beaucoup de gens y compris des militants de l’ANC même.
 
Sur la question de la non-obtention des réformes institutionnelles et constitutionnelles, Philippe Atakpa dont le parti est membres du CAP 2015 reconnait que l’opposition a perdu l’occasion de les avoir lorsque l’ANC a refusé que Faure Gnassingbé se présente à une nouvelle élection en cas de limitation de mandats.
 
Pour sa part, James Amaglo a fustigé le manque d’ouverture de l’ANC au dialogue et au compromis qui a expliqué le refus du parti d’admettre une nouvelle candidature de Faure Gnassingbé pour avoir les réformes.
 
A la requête de Philippe Atakpa selon laquelle, l’ANC et le CAR devraient considérer l’intérêt du Togo pour s’entendre pour l’aboutissement de la lutte pour l’alternance, Dr Amaglo appelle l’ANC à mettre fin à sa politique de dénigrement et d’attaques stériles contre son parti.
 
Les divergences entre le CAR et l’ANC ont resurgi depuis la fin de l’élection présidentielle d’avril 2015, que le candidat de l’ANC, Jean-Pierre Fabre a perdu face à Faure Gnassingbé (candidat du pouvoir). Pour les leaders de l’ANC qui estiment que leur chef a gagné l’élection, le CAR a trahi leurs efforts en appelant le peuple au boycott.
 
source : togobreakingnews
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *