Piètre déballage, opportunisme et interrogations. Jusqu’où ira Ouro Djipka ?

0
1207
Ouro Djipka
Ouro Djipka

«Ce sera le fer contre le fer. Je ferai un déballage dans les prochains jours» Promis et juré ! Ouro Djikpa dans ses sabots des grands jours. Droit et raid comme du bois sec. Le grand déballage annoncé tambours battants, le Parti national Panafricain (PNP) et son chef Tikpi Atchadam y attendaient. Les Togolais aussi. L’attente fut longue au point qu’un militant disait que, l’ex «harangueur» des foules au PNP allait faire plutôt un mea culpa au niveau du parti qu’une sortie intempestive. Que nenni ! C’est mal  le connaître. Ouro Djikpa a fait sa sortie annoncée mais pas à la radio moins encore sur une chaîne de télévision. Un quidam proche du parti a eu l’idée de le piéger. Propre ! Avoir été au-devant dans les négociations avec le crapuleux pouvoir de Faure Gnassingbé devant des chefs d’Etat de la CEDEAO et sortir petit par le canal des réseaux sociaux  prouve à suffisance l’échec du militant Djikpa qui doit être aussi imputable au premier responsable du PNP et tout le staff du parti à l’emblème du cheval. Le problème de ce parti reste et demeurera l’absence de la ressource humaine de qualité. On ne le dit pas assez !

Que dit l’homme dans trois audios en langue Tem dispatché à travers le monde jusqu’à la rédaction de LynxTogo.info ? Pêle- mêle, Ouro Djikpa parle d’un accord de principe que son supérieur, donc Tikpi aurait scellé avec le pouvoir de Lomé pour que, celui-ci continu par diriger le pays. Selon Ouro Djikpa, le président Alpha Condé aurait promis à Tikpi Atchadam le pouvoir. Le Tem devrait prendre encore patience et surtout lui faire confiance. Ouro Djikpa reprend l’adage du «voleur qui crie au voleur ». Pour lui, Tikpi Atchadam et l’iman Hassan Molah ont tous été acheté donc, sont très mal placé pour dire qu’il serait, lui, acheté par le pouvoir de Faure Gnassingbé. Tikpi Atchadam travaillerait actuellement pour le compte de Vincent Bolloré en Guinée et l’homme d’affaire français aurait craché au bassinet de l’iman. Ouro Djikpa reprend cette phrase de l’iman qui appelle à «Ne pas être ingrat avec les bienfaiteurs». Dans une autre audio, il parle de sa double nationalité comme s’il y avait une double nationalité en Allemagne. Pour un politique qui voudrait diriger un jour le Togo, c’est bien curieux d’être un complexé patenté et admiratif des symboles des autres pays. Passons.

Opportunisme ou déballage ?

Qui connait bien l’homme Ouro Djikpa, ne devrait pas lui prendre au sérieux. Sa traversée en Europe comme demandeur d’asile en Suède et en Allemagne et le corollaire d’une vie faite de bric et de broc, flanqué d’un destin pitoyable, planche pour l’opportunisme que le sérieux du déballage. D’ailleurs, dans la vidéo, il raconte sa stratégie pour ratisser les mécontents du PNP et de la Dynamique Kpodzro en sa faveur et du coup créer son propre parti. C’est l’histoire de la cigale remplit de «caca» qui pense avoir beaucoup de graisse. Atchadam Tikpi n’avait pas tout de suite pris l’homme pour quelqu’un de très sérieux. Une source raconte l’anecdote : «Comme il fait bien avec les foules chaque samedi, gardons-le dans ce rôle» avertissait le patron du PNP.  Ouro Djikpa, n’est pas membre fondateur du PNP. Mieux, il est un transhument. Il est connu comme tel en Allemagne. D’abord avec l’Association Togolaise pour la Lutte contre la Manipulation des Consciences (ATLMC) d’Ayéva Sessekourouwa. Le parti Alliance avec Dahuku Péré. Il ira jusqu’à Paris s’entretenir avec Agbéyomé Kodjo lors de l’exil de celui-ci. Au restaurant, il propose à Agbeyomé Kodjo de créer son propre parti. Réponse du fils de Tabligbo : «Créer un parti politique, demande des collaborateurs sérieux». C’est le temps où l’on parle de la fortune du fugitif qui serait immensément immense. Il surfe et s’approche fortement de Martin Kofi Yamgnane lors de sa campagne pour les élections présidentielles de 2010. Il dépose sa valise au Togo pour faire des affaires et c’est UNIR qui devrait lui donner des contrats. Il finit sa course avec le PNP. Sans conviction, on ne fait pas la politique. A moins qu’on ne soit un opportuniste convaincu !

Intérrogations….et doute

C’est connu. Dans chaque mensonge se cache quelques bribes de vérité. Tikpi Atchadam pêche par son silence. Par ce silence, beaucoup d’ennemis parfois des parents proches se sont engouffrés. Que de révélations à la rédaction Lynxtogo.info. Chacun y va de ses sources. J’ai des révélations à vous faire….j’ai vu ce chef d’Etat de mes propres yeux lui filer telle somme… j’ai les preuves et les numéros de téléphone de ce chef d’Etat qui est passé par moi pour joindre Tikpi Atchadam…. Le silence tue ! Mieux,  « quand le mensonge a dix ans il devient une vérité » (Proverbe Sarakolé au Mali). Dans ce décor où surréalisme et mensonges se côtoient, si accointances entre Vincent Bolloré le voleur des ports en Afrique y étaient avérés, le PNP devrait prendre ses  responsabilités comme tous les panafricanistes du monde entier en chassant le Tem de Kparatao sur chaque périmètre carré en Afrique. On ne peut jouer impunément avec l’avenir et le destin des peuples . Si l’iman Hasan Molah aussi avait ses entrées en Guinée et donc avec Bolloré, les fidèles sont priés de chercher à mieux connaitre leur idole. Quant à Tikpi Atchadam, il ferait mieux de parler …

Les «on dit» commencent par faire un peu trop pour un jeune parti politique de surcroît panafricain !

Camus Ali
Lynx.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

71 + = 72