PND Tour : Du « folklore », critique Agbéyomé Kodjo

0
30


Agbéyomé Kodjo (ancien Premier ministre et président du Mouvement patriotique pour la démocratie et le développement /MPDD/opposition) a qualifié de « folklore », le PND-Tour lancé vendredi à Tsévié (localité située à environ 30 km au nord de Lomé) par le président Faure Gnassingbé.
 
Il s’agit d’une vaste campagne nationale de vulgarisation des projets contenus dans le Plan national de développement (PND/2018-2022), un plan ambitieux qui révèle la vision du gouvernement à moyen terme.

Au total 19 villes du pays seront parcourues, afin de permettre aux populations de s’approprier les grands axes dudit Plan.

« Le PND de la Côte d’Ivoire s’élève à 30.000 milliards de F.CFA, du Burkina Faso à 17.000 milliards et le PAG (Programme d’action du gouvernement du Bénin) à 9.000 milliards….. Tous ces pays n’ont pas folklorisé le PND », a vertement critiqué sur la radio Pyramide Fm, Agbéyomé Kodjo (également député).

Selon lui, il faut plutôt « mobiliser les ressources pour décliner le contenu de ce PND. C’est ça, ce qui me semble important ».

« Pour moi, le PND constitue un adjuvant pour le chef de l’État, qui lui permet d’avancer. C’est extrêmement ambitieux, car mobiliser plus de 4.000 milliards pour cette période, c’est difficile », a-t-il souligné.

« Mais, si c’est pour se balader et générer d’autres frais, alors que nous avons besoin de ces fonds pour faire face à un certain nombre de défis, je demanderai audience au chef de l’État pour le voir, uniquement pour le PND. Et pour lui dire que tel que c’est fait, c’est mal engagé », a-t-il précisé.

« Les hommes avisés dans le pays, pensent que le président de la République veut utiliser le PND pour engager, de manière prématurée, la campagne pour la présidentielle de 2020. Je suis un politicien et je peux aussi avoir cette lecture », a ajouté le président du MPDD.

Officiellement lancé le 4 mars dernier à Lomé, le PND (2018-2022) s’est donné comme défi de faire du Togo, la « plateforme économique par excellence » dans la sous-région.

En cinq années de mise en œuvre, plus de 4.622,2 milliards F.CFA de ressources seront nécessaires pour transformer structurellement l’économie togolaise pour une croissance forte, durable, résiliente, inclusive et créatrice d’emplois, améliorant le bien-être social.

Le rôle du secteur privé sera prépondérant. Figure de proue de cette stratégie de développement, les privés pourraient y participer à hauteur d’un peu plus 2999,1 milliards de F.CFA (5,4 milliards $), soit 65% du coût global du PND.

Par ailleurs, Agbéyomé Kodjo s’est également prononcé sur le sujet brûlant de l’heure, en matière de football : le « départ » de Claude Le Roy.

« Droit dans les yeux et en interpellant la conscience de Claude Le Roy, je crois qu’il est temps de partir », a-t-il lâché. FIN

Edem Etonam EKUE
 
source : savoir news
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

45 + = 46