Le PNUD prépare les acteurs nationaux à une meilleure gestion des projets et programmes 2014-2018


pnud-togo


Les partenaires et acteurs nationaux de la mise en œuvre des projets appuyés par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) mettent à jour depuis ce mercredi à Lomé, leurs connaissances sur les règles et procédures des projets du nouveau cycle de coopération 2014-2018 entre le Togo et l’institution onusienne pour de meilleurs résultats, a constaté un reporter de l’Agence Afreepress.
 
Evalué à environ 27 milliards de francs CFA, les projets appuyés par le PNUD pour ce nouveau cycle seront consacrés aux priorités de la Stratégie de Croissance Accélérée et de Promotion de l’Emploi (SCAPE), à travers le renforcement de la gouvernance démocratique, institutionnelle et locale, des efforts pour la réduction de la pauvreté et le chômage, ainsi que la protection de l’environnement et les changements climatiques.
 
Il s’agira donc, « vue l’importance de ces projets », de veiller à l’efficacité et à l’efficience de ceux-ci, à travers la formation des partenaires de mise en œuvre sur les règles d’exécution de ces projets, leurs rôles et responsabilités vis-à-vis de l’exécution, afin d’atteindre une plus grande performance de la mise en œuvre des programmes.
 
« Le maintien de la modalité d’exécution nationale de façon plus soutenue pour la mise en œuvre du plan d’action programme pays 2014-2018, requiert le renforcement des capacités des partenaires de mise en œuvre des différents projets, afin de favoriser une plus grande appropriation nationale et optimiser la réalisation des actions de développement », a souligné Khardiata Lo N’Diaye, représentante résidente du PNUD au Togo.
 
A l’ouverture des travaux, le ministre de la Planification, du Développement et de l’Aménagement du Territoire Djossou Sémodji, a mis l’accent aussi bien sur les insuffisances remarquées lors du cycle précédent de coopération mais aussi sur les efforts et les avancées obtenues à travers les différentes réformes engagées pour l’amélioration de la gouvernance économique au Togo.
 
« Dans ce contexte, il convient que la nécessité et la pérennisation de tout cadre partenarial prospère requiert de tous les acteurs une parfaite connaissance des procédures et règles de gestion des différentes parties prenantes, en vue de faciliter l’exécution effective des tâches dans l’atteinte des résultats escomptés », a-t-il salué.
 
L’assistance du PNUD durant le cycle passé 2008-2013, a permis d’obtenir les résultats majeurs entre autres, la création des conditions propices à la réconciliation nationale, l’impulsion d’une culture de modernisation de l’administration politique, l’introduction d’une nouvelle approche managériale axée sur les résultats, ainsi que la mise en place d’un cadre institutionnel et d’un système d’appui conseil pour l’insertion professionnelle des jeunes.
 
Gaël N.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.

Aller à la barre d’outils