Accueil TOGO ACTUALITÉ POLITIQUE Politique : Le CAR annonce son intention de retourner à la coalition...mais...

Politique : Le CAR annonce son intention de retourner à la coalition…mais sous certaines conditions

- Advertisement -


Après avoir suspendu sa participation aux travaux de la coalition des 14 partis de l’opposition au lendemain des élections législatives du 20 décembre 2018, le Comité d’action pour le renouveau (CAR), veut mette fin à cette suspension et reprendre pleinement sa place au sein de ce regroupement. Mais pour que cela soit possible, le parti de Me Yawovi Agboyibo pose des conditions.

L’information a été rendue publique ce mercredi 17 avril au cours d’une conférence de presse organisée par ce parti à son siège à Lomé.

Il faut rendre l’alternance possible au plus tard en 2020. C’est le nouveau mot d’ordre du Comité d’action pour le renouveau (CAR) qui prône une restructuration totale de la coalition des 14 partis de l’opposition pour y parvenir.

Le CAR recommande à la C14 que les principes d’unité nationale, de vérité et de liberté soient érigés en valeurs cardinales en son sein, que ses partis membres se fixent une orientation politique caractérisée par le recourt au couplage de la pression et du dialogue. Le parti recommande également pour les élections à venir, que des alliances soient conclues entre les membres et que ces alliances soient ensuite discutées au cours d’une plénière. Pour l’élection présidentielle, le CAR plaide pour que chaque parti soit libre de se présenter et s’engage ensuite, à soutenir le mieux placé de l’opposition au deuxième tour.

« C’est la dynamique de la C14 que nous voulons reprendre mais autrement. Ce ne sera pas sur l’ancienne forme mais plutôt sur une nouvelle forme de regroupement basée sur les leçons que nous avons tirées de nos erreurs », a expliqué Jean Kissi. « La coalition n’a atteint aucun des objectifs qu’elle s’est assignés dans sa lutte », s’est-il désolé.

Les orateurs sont longuement revenus sur les erreurs de parcourt commises par la C14. L’une d’elles, indique ce parti, est d’avoir « suspendu les manifestations de rue » à l’orée du dialogue sans s’assurer d’une autre forme de pression sur le régime de Lomé en regrettant le refus de coupler le dialogue à la pression populaire.

A.Y.
 
source : afreepress
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

18 + = 24

LES + LUS

Miss Togo 2019: Mlle Aïda Yombo couronnée

La Miss et ses dauphines. Mlle Aïda Yombo (19 ans, 1m71, étudiante en comptabilité contrôle audit)...

Togo : Alerte, Du Sucre en poudre Toxique sur le marché !

Les consommateurs togolais mangeraient de plus en plus de produits aux dates dépassées qui inondent nos marchés....

Togo : Retour sur une gestion polémique : André Johnson et le projet des 16 milliards

Ancien ministre de l’environnement, aujourd’hui député au Parlement, André Johnson, a été cité en novembre 2018 sur...

Togo, Horizon 2020 : Des pistes pour mettre le RPT-UNIR dans l’opposition

Silencieuse, presqu’aphasique, l’opposition traditionnelle a disparu de la scène politique togolaise depuis les dernières élections municipales qui...

Togo, Justice : Deux jeunes accusés de vol au supermarché Ramco du carrefour Bodjona, le 6ème substitut du Procureur Philippe Gamatho délivre des mandats...

le 6ème Substitut du procureur, Philippe Gamatho | Archives : DR/La Nouvelle Les citoyens sont-ils entendus...