Pour le CST, « il n’y a aucune raison pour qu’on ne fasse pas les élections locales » en 2014


zeus-ajavon-cst1

« 2014 doit être différent de 2013 au Togo», projette le Collectif Sauvons le Togo (CST) qui propose pour ce faire que les élections locales se tiennent dans les six (6) prochains mois, car, soutiennent les responsables, « l’administration locale est la base de toute démocratie ».

Le coordonnateur du CST, Me Zeus Ajavon s’est indigné contre le fait que le Togo soit le «seul » pays où il ne s’organise pas des élections locales. Ce fait, selon lui, traduit tout simplement « la mauvaise volonté » des dirigeants du pays.

« Il est clair que le pouvoir en place ne veut pas organiser les élections locales avant les présidentielles de 2015, puisqu’il n’y a rien qui l’empêche de le faire », a-t-il souligné.

Selon lui, tous les obstacles évoqués ne tiennent pas, vu que les conditions étaient « pires » en 1992 mais les élections législatives avaient eu lieu.

Sur la question de l’inculpation de certains responsables du collectif dans l’affaire des incendies des marchés, Me Zeus a réitéré le caractère « anormal » des enquêtes conduites « dans un sens unique ».

« C’est grave pour un pays comme le nôtre qu’une institution ne se fasse que dans un seul sens, et ignore tout du rapport que nous avons envoyé », s’est-il indigné face aux « insuffisances de la justice togolaise » dénoncées récemment par le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Droits de l’Homme au Togo (HCDH-Togo).

Pour que le Togo devienne un « pays normal », a-t-il souhaité, il faut que cette année marque « le début du commencement du bonheur des Togolais ».

Gaël N.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Welcome Back!

Login to your account below

Retrieve your password

Please enter your username or email address to reset your password.

Aller à la barre d’outils