Prélèvement des précomptes des enseignants : La maladresse du gouvernement qui mettra feu aux poudres.

0
285

photo illustration
photo illustration


© togoactualite – L’accalmie née à la suite de l’accord intervenu entre le gouvernement et la Coordination des syndicats de l’éducation du Togo (CSET) serait-elle en train de voler en éclat ? La question mérite d’être posée à la suite de cette sortie de la Coordination de l’Oti. Cette dernière dans un communiqué dont nous avons reçu une copie appelle tous les camarades enseignants à observer un mot d’ordre de grève à partir de demain 30 Mars 2017 et ce jusqu’à nouvel ordre.
 
La raison de ce mécontentement. Le gouvernement n’aurait pas tenu ses promesses de ne plus prélever les précomptes sur le salaire des enseignants pour le compte du mois de mars. Mais contre toute attente et selon les premiers virements faits sur le salaire des enseignants, des précomptes ont été effectués.
Mais selon une source proche du ministère de la fonction publique, cette situation résulte d’un malentendu. Les bulletins de paie traités bien avant la quinzaine du mois en cours, n’avaient pas pris en compte la nouvelle donne, rassure-t-on du côté du ministère tout en promettant que tout rentrerait dans l’ordre.
 
Il est à noter que la CSET à la suite d’une tournée nationale avait appelé ses membres à ne pas revenir sur les cours sautés sans le reversement des précomptes ; libérer les copies et notes, remplir les bulletins du premier semestre ou trimestre au cas où il n’y a pas de précompte à la fin de ce mois de mars ; bloquer les activités d’évaluation, copies, notes et bulletins du deuxième semestre et trimestre au cas où le gouvernement refuse de donner les garanties sur le remboursement des pré comptes antérieurs et enfin rester toujours mobilisés pour répondre à toutes éventualités notamment la résolution des cas d’intimidation en période de grève.
 
lomévi (www.togoactualite.com)
 

Laisser un commentaire