Premier coup de pelle de démolition du grand marché de Lomé Le coup d’envoi ce matin des travaux de démolition du grand marché de Lomé.

0
705

marche_lome_travaux


Il a été donné en présence des ministres de la sécurité, le colonel Yark Damehame, des travaux publics Ninsao Gnofam. Les travaux ont débuté autour de 6h du matin avec l’arrivée de ces personnalités sur les lieux. Ensuite, elles ont fait un tour de l’immeuble à détruire suivit du premier coup de pelle donné dans le bâtiment par l’engin. S’adressant à la presse à la fin de cette cérémonie, le ministre Gnofam, a déclaré que cette phase finale de démolition va s’effectuer aussi rapidement pour qu’à la fin du mois d’octobre les femmes puissent vaquer librement à leurs activités. « C’est une situation déplorable. Nous n’avons jamais souhaité cela.
 
Nous savons que cette situation va beaucoup affecter nos femmes et nous promettons que les travaux iront très vite pour passer à réinstaller les commerçantes». La même opération s’effectuera à Kara, a encore poursuivit M. Gnofam. Son collègue de la sécurité a quant à lui mis l’accent sur l’aspect sécuritaire. A cet effet, il a appelé la population à être patiente, à ne pas être trop curieuse pour que les travaux se déroulent sans incident et dans les délais prévus.
 
Pour le ministre de la sécurité, en lieu et place de la démolition par dynamitage initialement prévue, les experts du génie militaire et des artificiers de l’entreprise CECO-BTP ont finalement retenu la démolition mécanique. Pour Amouzou Constantin, le directeur de CECO-BTP, le dynamitage est « plus risqué qu’une démolition mécanique parce que quelle que soit la nature de l’explosif qu’on aurait utilisé les dégâts collatéraux étaient difficilement mesurables ». Rappelons qu’au même moment, se déroulait une messe catholique à l’Eglise sacré cœur de la Cathédrale de Lomé.
 
Dirigé par Mgr Dzakpa-Amouzou, cette messe est dite en l’honneur de ces femmes qui vont regagner le nouveau site. Ces femmes sinistrées sont en train d’être relocalisées sur le site d’Agbadahonou. Près de 4000 places sont prévues.
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

58 − 52 =