Présidentielle 2020 : Les autorités togolaises ont voulu empêcher la candidature de Boko, selon les avocats

0
67

Me Martin PRADEL, l’un des avocats


Les avocats de François Boko, empêché de revenir au Togo, ont rendu public un communiqué dans lequel ils ont retracé ce qui s’est passé hier à l’aéroport Roissy Charles de Gaulle, et accusé les autorités togolaises et françaises. Lire plutôt le communiqué !

Communiqué de presse
Avocats de Monsieur François BOKO

Aujourd’hui à 09 heures 30, Monsieur François BOKO, avocat et homme politique togolais, a été interdit de monter à bord du vol Paris-Lomé par les autorités aéroportuaires françaises, sur ordre des autorités togolaises.

Cet incident survient alors que Monsieur François BOKO a exprimé envisager de se porter candidat à l’élection présidentielle togolaise, qui doit se tenir au mois d’avril 2020.

Au terme de la Constitution togolaise, tout candidat à l’élection présidentielle doit avoir résidé sur le territoire togolais depuis au moins 12 mois.

Exilé en France depuis 2005, Monsieur François BOKO avait obtenu du président togolais Faure Gnassingbé la garantie qu’il pourrait revenir au Togo sans être inquiété.

L’interdiction qui lui est faite de monter à bord du vol Paris-Lomé sur ordre des autorités togolaises, et avec le concours des forces de sécurité françaises, révèle la volonté des premières à faire obstacle à sa candidature aux élections présidentielles du mois d’avril 2020.

Au nom de Monsieur François BOKO, nous attirons l’attention des autorités tant françaises que togolaises sur l’absolue nécessité de garantir au peuple togolais l’accès à des élections libres et inclusives, auxquelles tout candidat aura pu se présenter.

Martin PRADEL
Alain Fénéon
Stephen Grogoza
 
source : icilome
 

Laisser un commentaire