Présidentielle de 2020 : Prof Komi Wolou investi candidat du PSR

0
1023

Le Pacte socialiste pour le renouveau (PSR) a investi, samedi, son candidat. Le Secrétaire national du parti, Prof Komi Wolou a été officiellement désigné porte-étendard pour l’élection présidentielle de 2020.

Dans son discours, le candidat a souligné que l’unité d’action est possible, malgré la pluralité des candidatures. « Nous pourrons, si nous en avons la volonté, coopérer dans un élan de solidarité à mutualiser nos forces, sans haine dans une concurrence saine qui préserve les chances et les conditions des retrouvailles futures. Nous pourrions faire l’économie des tentatives qui perturbent davantage le peuple qu’elles ne le rassemblent », a-t-il dit.

Le candidat du PSR a souligné que parmi les défis à relever, figure celui de gagner ces élections dans la loyauté, mais surtout « le plus important et le plus difficile à mon sens, c’est d’être en mesure de diriger notre pays de sorte à restaurer son image, à permettre une meilleure cohésion sociale, à réaliser le bien-être d’un plus grand nombre et à faire résolument de notre pays un Etat de droit », soulignant que s’il avait un doute sur sa capacité à relever ces défis, il n’accepterait pas cette investiture.

Comme la plupart des autres partis politiques ou regroupement de partis politiques, le PSR demande l’ouverture de discussions pour trouver des solutions équitables acceptables pour tous bords et mettant à l’abri des contestations. « L’organisation des élections ne saurait relever de la raison du plus fort. Avec dignité, le perdant pourra alors reconnaître sa défaite et souhaiter bonne chance au vainqueur », a-t-il déclaré.

Il a saisi l’occasion pour adresser un message aux militants du parti au pouvoir. « Je voudrais dans le même esprit m’adresser aux militants du parti au pouvoir. Chacun d’entre vous a ses raisons qui le déterminent à soutenir le régime. Mais la transparence des élections est une obligation pour chacun d’entre nous. Nous en sommes tous débiteurs envers la patrie. Vous n’avez pas à redouter une alternance pacifique. Vos mérites seront reconnus, sollicités et valorisés dans l’écriture de nouvelles pages de notre histoire ; les plus belles ; je vous en donne ma parole », a-t-il promis.

En attendant la publication de son projet de société, Prof Komi Wolou a dit nourrir des ambitions nobles et « rumine les différentes solutions possibles pour sortir le Togo de sa situation peu enviable ». « Ma conviction est que le droit est le plus puissant moteur de développement. Toute théorie économique, toute mesure sociale si pertinente qu’elle puisse être, pour sa réalisation concrète doit être traduite en norme. C’est pourquoi à tous les niveaux, le respect de la loi doit être une obligation pour tous en commençant par le président de la République que je serai par la grâce de Dieu. On ne réussit rien d’important sans la discipline. Le respect de la loi passe nécessairement par la transparence, l’accès aux documents administratifs sera un droit non seulement pour les journalistes, mais aussi pour tous les citoyens, exceptés évidemment les documents en rapport avec la sécurité et les secrets d’Etat », a déclaré le candidat du PSR.

Il prône la solidarité entre les générations, entre les riches et les pauvres et entre les régions. L’équité ethnique, la jeunesse, le système éducatif, l’emploi, l’agriculture, la santé, le genre, etc. sont au cœur de son projet de société.

G.A.

source : Liberté

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

79 − 75 =